Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Sociétés cotées : Une masse bénéficiaire moyenne de 11,2% en 2016-2017

Sociétés cotées : Une masse bénéficiaire moyenne de 11,2% en 2016-2017

Mercredi 21 Decembre 2016 Par Laquotidienne

Bourse-de-Casablanca14

 

L’amélioration des profits des sociétés cotées sur la période 2016e-2017e constitue un facteur solide justifiant la soutenabilité de la reprise du marché Actions.C'est l'avis d'Attijari Intermédiation (ATI) qui vient de publier une note de recherche consacrée au marché boursier. Selon la société de Bourse, la croissance de la masse bénéficiaire récurrente de la cote afficherait une hausse significative, passant d’une moyenne annuelle de 2,6% sur la période 2014-2015 à 11,2% sur la période prévisionnelle 2016e-2017e.
Cette orientation positive des performances opérationnelles deas sociétés cotées est justifiée par plusieurs facteurs fondamentaux : (1) le bon comportement de la dDemande intérieure, (2) l’ouverture à l’international à travers le développement des exportations, (3) les effets positifs de la baisse du baril sur les marges (4), l’investissement dans de nouvelles capacités de production et, enfin, (5) les opérations de fusions-absorptions à l’échelle locale et internationale.

 

Les investisseurs prêts à prendre des risques
Selon ATI, les investisseurs semblent aujourd’hui plus disposés à prendre des risques, notamment après avoir traversé une phase d’extrême aversion entre 2012 et 2015, marquée par une forte réticence à l’égard du marché Actions. Ce degré de l’aversion au risque des investisseurs est évaluée à travers deux indicateurs : la prime de risque Actions calculée selon la méthode du sondage et, d’autre part, l’ATI Indice de Confiance qui mesure la perception des investisseurs envers l’évolution future de l’indice MASI.
Ainsi, la prime de risque Actions est passée en 2016 à son plus bas de 6 ans, à 7,1%. En 2008, celle-ci s’établissait à 5,5%, reflétant une phase favorable à la prise de risque. Comparativement aux niveaux de 2008, la marge de baisse supplémentaire de cette prime à l’avenir demeure tout de même importante, soit à +200 PB, estime ATI.
Par ailleurs, l’ATI Indice de Confiance du mois de septembre 2016 ressort en nette amélioration de +7,8 points, intégrant ainsi la phase d’Assurance pour la première fois depuis décembre 2014. Il s’agit de la plus forte progression de cet indice jamais enregistrée depuis près de 3 ans. Cette évolution positive est justifiée par l’amélioration de la perception des investisseurs en Bourse vis-à-vis des résultats futurs des sociétés cotées, du climat économique général du Maroc, et enfin, des répercussions de l’environnement international sur les marchés financiers marocains.

 

Vers un afflux des liquidités au profit du marché Actions
ATI estime que le marché Actions est en mesure d’attirer un flux important de nouvelle liquidité en 2017e. L’un des points importants qui soutient ce scénario est le creusement du spread entre les rendements obligataires et ceux du marché Actions. Les amplitudes de ces écarts ainsi que leur persistance provoqueront à terme un arbitrage au profit des Actions.
Les rendements attendus sur le marché obligataire sur les deux prochaines années devraient se maintenir en dessous des niveaux normatifs observés durant les 5 dernières années, et ce en raison d’une situation confortable des finances publiques. Parallèlement, le rendement des dividendes du marché Actions profiterait d’une nette amélioration des profits pour se situer autour des 6,0% sur le MT. Dans ce contexte, le spread du rendement entre les BDT 5 ans et le marché Actions va atteindre un niveau difficilement soutenable à l’avenir, soit de +300 PB. "Par conséquent, nous prévoyons une poursuite de la hausse des cours en Bourse", souligne ATI, précisant que "durant la dernière décennie, nous relevons une corrélation positive entre le spread du rendement «Actions / Obligataire» et la performance du MASI durant l’année suivante. A titre d’exemple, en 2006 ce spread a atteint +85 PB en faveur des Actions. Dans ce contexte favorable, l’indice MASI a réalisé une performance de +34% l’année suivante".

 

Un portefeuille de 10 valeurs

previsions ATI

Face à l’ensemble de ces observations, ATI pense que l’environnement boursier en 2017e demeure très favorable pour les titres de qualité offrant un couple Croissance/Rendement attractif. Pour le choix sa sélection de valeurs, ATI met l’accent sur des critères tangibles tels que : (1) la croissance des bénéfices, (2) la distribution des dividendes et (3) la qualité du Bilan. Au terme de cet exercice, la société de Bourse aboutit à un portefeuille de conviction composé de 10 valeurs. "Sur la période 2016e-2017e, notre portefeuille affiche des multiples de valorisation plus attractifs que ceux du marché, un rendement de dividende moyen autour des 6,0% et un potentiel d’appréciation en Bourse de 27,0%", note ATI.■

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles