Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Appui de 31 projets d'associations actives dans le domaine des droits de l'Homme

Appui de 31 projets d'associations actives dans le domaine des droits de l'Homme

Mercredi 18 Juillet 2018 Par Laquotidienne

 Un total de 31 projets d'associations actives dans le domaine des droits de l'homme dans les différentes régions du Maroc ont bénéficié d'un soutien de 3,5 millions de dirhams (mdhs) dans le cadre du partenariat avec le ministère de tutelle.

Suite à l'appel à projets de 2018 lancé en avril dernier, le ministère a reçu 209 propositions de projet de la part des associations de différentes régions du Royaume, ce qui représente une augmentation de 35% par rapport au nombre de projets reçus en 2017. Présidant la cérémonie de signature de conventions de partenariat avec les associations bénéficiaires, le ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme, Mustapha Ramid, a affirmé que les projets retenus ont été sélectionnés par une commission composée de représentants de plusieurs départements ministériels, d’institutions nationales et d’acteurs de la société civile.

Au terme de cette sélection, les associations ayant un mandat général en matière des droits de l’Homme ont été classées en tête des associations dont les projets ont été retenus, suivies des associations de développement, des associations de droits catégoriels et des associations des droits des femmes, a-t-il précisé.

Les 31 projets retenus qui couvrent l’ensemble des régions du Royaume se répartissent comme suit: Cinq projets pour la région de Deraa-Tafilalet, 2 projets pour chacune des régions suivantes, Casablanca-Settat, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa, l’Oriental, Laayoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Ed-Dahab et Guelmim-Oued Noun, 1 projet pour chacune des régions Rabat-Salé-Kénitra, Béni Mellal-Khénifra, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et plus de 8 projets qui couvrent plus d’une région.


Ramid a relevé que cet appel à projets s’inscrit dans le cadre des efforts visant le renforcement de la dynamique de coordination, de dialogue et de partenariat avec les associations de la société civile et de mise en œuvre des mécanismes de la démocratie participative à travers le renforcement du rôle de la société civile et la participation de tous les acteurs à la préparation, le suivi et l’évaluation des politiques publiques et des stratégies nationales en matière des droits de l’Homme conformément à la cinquième recommandation relative au suivi de mise en œuvre du Plan d'Action National en Matière de Démocratie et Droits de l'Homme.

Le ministre d'Etat a également relevé que cet appel à projet concerne les actions qui répondent aux objectifs des axes du PANDDH, à savoir, la promotion du contenu du PANDDH au sein du tissu associatif régional et local, la promotion des droits des femmes et des droits catégoriels, et la promotion du rôle des médias et des journalistes dans le traitement des questions des droits de l’Homme.

Le PANDDH, qui couvre la période 2018-2021, a pour objectifs d'accompagner le gouvernement, les organisations et les membres de la société civile dans leurs actions visant le respect, la promotion et la protection des droits de l’homme et de promouvoir la coopération et de renforcer les institutions nationales travaillant dans le domaine des droits de l’homme. Il vise aussi la poursuite de la ratification des conventions internationales, en vue de permettre le suivi par l’Etat de ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme et promouvoir la conformité de la législation nationale avec les standards internationaux, ainsi que la vulgarisation des standards et mécanismes des droits de l’Homme, particulièrement dans les milieux des organes chargés de l’application de la loi et des travailleurs sociaux.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles