Société Tout voir

Débit de boissons : Le secteur toujours plombé par la crise

Débit de boissons : Le secteur toujours plombé par la crise

L’activité des débits de boissons notamment alcoolisés est toujours sous l’effet de la crise sanitaire. En dépit de la levée du couvre-feu à partir du 10 novembre 2021, une partie des bars, night-clubs et restaurants restent toujours fermés et les causes sont multiples. 

Une source à l’association Atlas des vendeurs de boissons alcoolisés a expliqué que «la fermeture prolongée de ces sites qui frôle les 20 mois, a impacté fortement l’activité. En difficulté financière, plusieurs gérants et propriétaires de ces locaux ne peuvent redémarrer faute de moyens financiers. Ils sont sous le coup de procédures judiciaires de leurs créanciers, pour loyers impayés, ou de la part des employés pour licenciement. En raison de leur insolvabilité, ils ne peuvent solliciter un crédit des organismes de financement».

La même source poursuit : «ceux qui n’ont pas ce genre de problèmes, ont besoin de temps pour relancer leur activité. Les locaux et le matériel utilisé nécessitent une réfection. Il faut également recruter le personnel pour faire fonctionner les lieux. Pour certaines personnes comme les barmaids, une autorisation spéciale est exigée et la procédure est longue et compliquée.

Avec le manque de visibilité et l’apparition de nouveaux variants partout dans le monde, le spectre de la fermeture plane toujours sur l’activité. Certains gérants de débits de boissons sont plutôt prudents, ils optent pour la politique de «wait and see» en attendant des jours meilleurs.

Charaf Jaidani

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Janvier 2022

Casablanca : Le Conseil de la ville en voie d’adopter le projet d’un nouveau cimetière

Jeudi 13 Janvier 2022

Le programme "Awrach" concernera au départ 10 provinces

Mercredi 12 Janvier 2022

Maroc: Les barrages remplis à 34,2%

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required