Société Tout voir

Lutte contre le cyber-harcèlement au Maroc : Instagram et Sourire de Reda s’allient

Lutte contre le cyber-harcèlement au Maroc : Instagram et Sourire de Reda s’allient

 

L’union fait la force ! Instagram et Sourire de Reda (SdR) unissent leur force pour lancer «Click & Protect», une campagne de sensibilisation nationale pour lutter  contre le harcèlement en ligne.

Cette campagne est un appel à l’action, qui invite la communauté à partager et à interagir de manière plus consciente et réfléchie. La campagne met en évidence l’ampleur que prend aujourd’hui la cyber-intimidation. 

Des études menées par l’association ont révélé que 62% des jeunes marocains ont été, à un moment ou à un autre, victimes d’intimidations ou d’un harcèlement en ligne. 

58,5% des jeunes interrogés ont été témoins d’un acte de violence contre quelqu’un et 47,7% d’entre eux ont admis être eux-mêmes à l’origine de tels actes de violence.

La campagne «Click & Protect» s’efforce de sensibiliser les utilisateurs des médias sociaux quant à l’impact néfaste du harcèlement en ligne, tout en proposant un riche arsenal d’outils anti-harcèlement disponibles sur Instagram. 
Ces outils aident les gens à mieux protéger leurs comptes contre les intimidateurs et contre les contacts indésirables.

Dans le but d’optimiser au maximum cette initiative de sensibilisation, Instagram et Sourire de Reda ont tenu une conférence de presse hier afin de commémorer le lancement de «Click & Protect». 

Le point de presse était animé par les dirigeants de l’association «Sourire de Reda », avec la participation en vidéoconférence de Nadia Diab-Caceres, responsable de la politique publique de Instagram zone MENA. 

Les intervenants ont profité de l’occasion pour discuter du rôle vital que jouent les gouvernements, les ONG, les organisations internationales et nationales, les entreprises privées et la communauté marocaine au sens large contre le harcèlement et l’intimidation en ligne. La conférence de presse a également mis l’accent sur l’ampleur de la cyber-intimidation au Maroc et sur ses conséquences, en particulier sur les jeunes, et sur la manière dont ils peuvent se protéger sur Instagram, et ce grâce à une variété d’outils qui leur permettent de contrer la cyberintimidation.

La campagne «Click & Protect» repose sur la publication de vidéos informatives créées par le comité des jeunes de Sourire de Reda, qui seront présentées sur la page Instagram de Sourire de Reda (@souriredereda), ainsi que sur la publication d’un livre électronique consolidé qui compile différentes données et statistiques. 
Des numéros d’assistance gratuits et confidentiels seront également accessibles aux jeunes de moins de 18 ans à travers tout le Maroc. Des outils électroniques permettront en outre de prévenir et de protéger les personnes contre le harcèlement en ligne: certains de ces outils sont disponibles sur Instagram et comprennent des fonctionnalités de blocage, de signalement, de restriction, de mise en sourdine et de restriction de commentaires. 

«Depuis le début, les jeunes nous ont accompagnés. Grâce à une confiance mutuelle, ils nous initient dans leur monde. Nous sommes conscients que les jeunes, sont les mieux placés pour ressentir un mal-être et pouvoir réagir pour sauver leurs semblables, c’est pour cette raison que nous avons un comité des jeunes qui opère et participe aux débats. Une campagne de sensibilisation contre le cyber harcèlement ne réussira jamais sans la présence et le travail des jeunes. Un adolescent en détresse va forcement se reconnaître chez un jeune comme lui, qui forcement ne portera pas de jugement, et par conséquent il pourra dépasser sa peur, la peur de l’inconnu», indique Meryeme Bouzidi Laraki, présidente de Sourire de Reda.

«Nous sommes engagés à sensibiliser le public contre toutes les formes de violence qui sont diligentées à l’égard des jeunes, notamment en matière de harcèlement en ligne, lequel est devenu assez répandu sur les médias sociaux. Grace à la campagne «Click & Protect», notre objectif est de fournir aux jeunes un éventail de ressources qui soient gratuites et accessibles, à l’instar de la ligne verte d’assistance «Stop Silence», qui aide les adolescents, qu’ils soient auteurs, victimes ou témoins, à mieux gérer la situation et à mieux se protéger en ligne», poursuit-elle.

Au cours de l’année scolaire 2019/2020, 31,1% des enfants et adolescents enquêtés ont reconnu avoir subi des actes de cyber-harcèlement et 4,7% des enfants et jeunes enquêtés ont rapporté avoir été menacés.
Selon les observations de Sourire de Reda et de l’avis de plusieurs spécialistes, avec la crise du Covid-19, le confinement et l’école en distanciel, le phénomène du cyber harcèlement s’est malheureusement accentué, atteignant des proportions alarmantes. C’est pour cette raison que l’association Sourire de Réda  renforce son dispositif par les jeunes. 

Pour le lancement de cette campagne, Nadia Diab-Caceres, chef de la politique publique d’Instagram dans la région MENA, souligne que sa plus grande priorité est de s’assurer que les règles, les fonctionnalités et les outils d’Instagram sont au bon endroit et répondent aux besoins des communautés, spécifiquement au Moyen-Orient. «Les gens commenceront à mieux s’exprimer sur Instagram lorsqu’ils se sentiront totalement en sécurité. Leur bien-être est donc une priorité absolue pour nous. 

Chez Instagram, nous supprimons systématiquement tous les contenus qui enfreignent les règles contre l’intimidation et le harcèlement; mais nous ne nous arrêtons pas là. Nous avons passé beaucoup de temps à nous concentrer sur la manière avec laquelle nous pouvons donner à notre communauté davantage de contrôle sur ce qu’elle voit et vit sur la plateforme.

Nous nous engageons à collaborer encore plus étroitement avec les jeunes, les experts, les organisations communautaires telles que Sourire de Reda, et les autorités locales pour fournir un lieu d’expression qui soit encore plus sûr pour les jeunes», insiste Nadia Diab-Caceres.

 Pour rappel, depuis sa création en 2009,  «Sourire de Reda» mobilise l’opinion publique et agit en amont pour venir en aide aux jeunes en souffrance et prévenir le suicide. Son crédo : un jeune qui ne trouve pas où et comment exprimer sa souffrance se retrouve en danger de passage à l’acte.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Arrivée au Maroc du Premier ministre belge

Mercredi 10 Avril 2024

Lixus et Rissana : Chariot Limited finalise la transaction avec le britannique Energean

Mardi 09 Avril 2024

Affaire Hit Radio: Momo condamné à 4 mois de prison ferme

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required