Société Tout voir

Coupe du monde 2030 : Le Maroc dans l’Histoire

Coupe du monde 2030 : Le Maroc dans l’Histoire

Le Maroc a su capitaliser sur cette belle victoire marocaine lors de la Coupe du monde du Qatar 2022 pour peser de tout son poids et obliger les instances de la FIFA à lui confier l’organisation du tournoi le plus prisé de la planète foot : la Coupe du monde.

Par Abdelhak Najib

Il a aujourd’hui toutes les cartes en main pour réussir ce pari : une équipe solide, une académie qui forme de jeunes talents extrêmement prometteurs, une relève assurée, le respect important des dirigeants de la FIFA, à leur tête Gianni Infantino. Celui-ci est convaincu que le Maroc doit abriter un Mondial parce qu’il est capable d’en faire un succès planétaire, ayant démontré plus d’une fois ses capacités à organiser de grands événements sportifs et de les réussir haut la main. Sans oublier, la volonté politique au Maroc aujourd’hui, qui semble avoir saisi toute la force du sport pour placer les nations au cœur des stratégies mondiales en termes d’économie, de finance et de rayonnement.

Mais un Mondial au Maroc, cela implique des stades dignes de ce nom, un réel parc hôtelier, des infrastructures aux standards internationaux, des hôpitaux et autres unités de soins dédiées. Le tout sous-tendu par la sécurité et la stabilité : deux points forts du Maroc. Il faut y travailler maintenant et commencer à lancer la construction des grands projets pour offrir au monde la plus belle des éditions de l’histoire de la Coupe du monde. Parce que c’est faisable.  

En effet, aujourd’hui, après le parcours exemplaire des Lions de l’Atlas lors du Mondial du Qatar, tout est permis. Tout est possible. Et tout doit être tenté et fait pour atteindre d’autres sommets. Après cet inoubliable 6 décembre 2022 historique, après ce 12 décembre qui a fait entrer le Maroc dans l’Histoire à telle enseigne qu’il faut le décréter journée nationale tant le bonheur et la joie ont été incommensurables pour ce peuple fier, ce peuple vaillant, ce peuple qui, dans les moments inextricables, ne recule jamais devant rien. Après le 17 décembre et cette quatrième place de la Coupe du monde, les instances marocaines ont compris qu’il ne faut pas couper court à cet élan et passer à autre chose disant que c’est déjà ça de gagné et qu’on verra de quoi l’avenir sera fait. Non. L’avenir, on doit l’écrire en prenant son destin en main.  Comme nous avons écrit l’histoire au Qatar. Nous l’avons vu durant ce mondial depuis le premier match face à la Croatie : les Marocains ont présenté une équipe avec des valeurs certaines : rigueur, engagement, détermination, concentration, cohésion, solidarité. Avec une équipe soudée, sans stars, mais un groupe qui joue comme un seul homme attaquant et défendant d’un même tenant et la même conviction et la même force. Ce sont là les mêmes valeurs qui doivent prédominer pour relever ce défi d’organiser une Coupe du monde sur le sol marocain. C’est cet esprit d’équipe que le coach Walid Regragui a su insuffler à son équipe. Un groupe compact, un groupe solidaire, un groupe cimenté, un groupe qui sait qu’il peut aller encore plus loin en gardant la même humilité et la même concentration qu’il nous faut chez les responsables du football national pour aller au bout de ce rêve marocain et le rendre tangible. Et ce, pour offrir aux Marocains la possibilité de montrer qu’ils sont capables de soulever des montagnes pour atteindre d’autres sommets. 

C’est exactement ce même esprit qui a gagné tous les coeurs marocains. Partout, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Océanie, dans les Amériques et en Europe, les Marocains manifestent leur bonheur immense de voir leur équipe porter très haut les couleurs de la patrie. Ils savent désormais que leur pays va organiser la Coupe du monde et pourquoi ne pas la gagner sur sa terre. Aujourd’hui, on le voit, malgré les difficultés que traverse la planète de toutes parts, le moral des citoyens est toujours au beau fixe. La félicité est encore au rendez-vous. La fierté n’a pas d’égale.  Et c’est justement aujourd’hui le moment opportun de rêver, d’espérer et d’y croire jusqu’au bout. Oui y croire, parce que ce Maroc montre aujourd’hui au monde entier que les paradigmes caducs de l’ancien monde ont bel et bien changé, que cette nation s’inscrit dans l’excellence, à tous les niveaux et écrit sa propre histoire, avec conviction et force.

Oui, ce Maroc qui porte aussi dans ses sillages toute l’Afrique, qui se positionne aujourd’hui comme l’avenir de l’humanité, à plus d’un égard. Oui, le Maroc crée le miracle et ce n’est que le début. Le meilleur est à venir. Et le meilleur peut être une Coupe du monde remportée, ici, chez nous, au Maroc. Alors au travail et ne ratons pas cette belle occasion de défier le monde et de lui montrer de quel bois se chauffent les Marocains.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 09 Juillet 2024

Football : Le projet de protection sociale des joueurs, joueuses et cadres techniques acté

Lundi 08 Juillet 2024

Football : Houcine Ammouta nouvel entraineur du club émirati d'Al Jazira

Samedi 06 Juillet 2024

Restinga : Chavirement d'un bateau transportant des joueurs de l'Ittihad de Tanger

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required