Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Préscolaire : L’enquête choc du HCP…

Préscolaire : L’enquête choc du HCP…

Lundi 07 Decembre 2015 Par Laquotidienne

 

En 2014, près de 995.000 enfants âgés de 3 à 5 ans ont déclaré avoir été préscolarisés, soit un taux de fréquentation du préscolaire de 48,7%.

C’est ce qui ressort de l’enquête nationale sur l’enseignement préscolaire 2014 (ENEP) réalisé par le haut-commissariat au Plan auprès de 12.500 ménages représentatifs de l’ensemble des régions et des catégories sociales.
Le  secteur d’enseignement moderne (crèche, maternelle) en préscolarise la quasi-totalité (93,3%), suivi de loin du secteur traditionnel "Koutab et Msid" (6,7%). Le secteur privé accueille 94,5% des enfants préscolarisés, contre 5,5% pour le secteur public.

… La langue arabe domine… 
A la tête des langues d’apprentissage au préscolaire, on retrouve l’arabe seule (52,2%), suivie du français-arabe (45,5%) et, de loin, de l’anglais-français-arabe (1,3%). Par ailleurs, note le HCP, il y a une baisse tendancielle du taux de préscolarisation. Ce taux augmente à une vitesse de plus en plus lente, de 12 points pourcentage des années 1980 aux années 1990 et de juste 5 points pourcentage de ces dernières aux années 2000. Pour les 4 – 5 ans, le taux de préscolarisation a augmenté de 39,4% en 1994 à 50,1% en 2004, puis à 53,8% en 2014, montrant une progression de la préscolarisation de plus en plus lente. 
 
… Baisse de la durée de préscolarisation…
L’âge à la préscolarisation a diminué de près de 4,7 ans aux années 1960 à 4,4 ans aux années 1980, puis à 4,0 ans aux années 2000. La durée de préscolarisation a, elle aussi,
 diminué. De 2,8 ans aux années 1960, elle a reculé à 2,6 ans aux années 1980, puis à 2,4 ans aux années 2000.
 
… Les garçons privilégiés… 
Les résultats de l’enquête montrent qu’en 2014 plus de la moitié des enfants âgés de 3 à 5 ans n’avaient pas encore fréquenté un établissement d’enseignement préscolaire pour des raisons liées, entre autres, au genre de l’enfant et à ses atouts familiaux et sociaux.
En effet, les parents s’avèrent plus favorables à la préscolarisation des garçons (51,1%) qu’à celle des filles (46,2%). Par ailleurs, quel que soit l’âge, le taux de préscolarisation des garçons est supérieur à celui des filles de 6,3% à l’âge de 3 ans, et de  10,5% à l’âge de 5 ans.  


… Inégalité des chances…  
Les résultats de l’enquête confirment qu’au Maroc, comme partout au monde, l’inégal accès à l’enseignement préscolaire se convertit en inégalités de chances vis-à-vis du succès scolaire, et, selon la théorie du capital social, en inégalités vis-à-vis du devenir social. En cela, l’enseignement préscolaire réduit de moitié les déperditions scolaires, améliore la réussite d’au moins 50% tout au long de la trajectoire scolaire et majore significativement le capital humain et l’espérance de vie scolaire.
Le secteur du préscolaire ne bénéficie cependant qu’à moins de 60% des enfants à préscolariser et connait déjà des changements structurels qui consacrent son caractère sélectif.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles