Société Tout voir

Professeure Bouchra Meddah: Celle qui fait honneur aux dames au ministère de la Santé

Professeure Bouchra Meddah: Celle qui fait honneur aux dames au ministère de la Santé

 

Bouchra Meddah, première femme chef de division du Laboratoire national de contrôle des médicaments, a été nommée dans un premier temps directrice par intérim de la Direction du médicament et de la pharmacie, avant de passer le concours pour la nomination officielle à ce poste en août 2020.

La professeure est la première femme à la tête de la Direction du médicament et de la pharmacie depuis sa création en 1994.

 

 

La Journée internationale de la femme, célébrée chaque année le 8 mars, est une occasion pour faire le point sur les progrès réalisés pour le respect des droits de la femme au Maroc. C’est également un prétexte légitime pour rendre un hommage appuyé aux multiples femmes compétentes qui jouent leur partition à leur niveau.

Le parcours exemplaire de la professeure Bouchra Meddah, devenue en août 2020 la première femme à la tête de la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP) depuis sa création en 1994, mérite que l’on s’y attarde.

Plusieurs postes de responsabilité

Titulaire d’un doctorat en pharmacie, puis du diplôme national de spécialiste en pharmacie industrielle, l’actuelle directrice de la DMP a opéré le choix d’évoluer dans le secteur public. Bouchra Meddah a exercé durant 5 ans à l’Institut national d’oncologie. Elle a eu à superviser et encadrer une équipe chargée de la préparation de médicaments de chimiothérapie au profit des patients atteints de cancer. La professeure d'enseignement supérieur de pharmacologie à la Faculté de médecine et pharmacie de Rabat (FMPR) s’est forgée une solide expérience en matière de recherche fondamentale dans les Universités de Montréal, Paris-Diderot et Université Mohammed V.

A l’évidence, ce profil pointu a suscité un grand intérêt auprès des responsables du ministère de la Santé. Pour preuve, en 2016, Bouchra Meddah rejoint la Direction du médicament et de la Pharmacie (DMP) en tant que première femme chef de division du Laboratoire national de contrôle des médicaments, depuis sa création. Les réalisations concrètes s’enchaînent. Deux ans après avoir regagné la division, le laboratoire décroche la certification auprès de l’OMS ainsi que l'accréditation de la direction européenne de la qualité des médicaments EDQM, selon la norme ISO 17025.

Ces consécrations confortent les qualités managériales avérées de la professeure, qui a su fédérer les équipes de la LNCM, avec à la clef une bonne moisson pour le Royaume, lequel a maintenu un haut niveau de qualité dans le domaine du contrôle qualité des médicaments, tout en assurant la promotion du médicament «Made in Morocco» à l’international.

Relever les challenges du moment

C’est sous la responsabilité de Bouchra Meddah, à la tête de la DMP, que le Maroc est confronté à une situation inédite : celle de gérer la crise sanitaire du coronavirus. Faudrait-il rappeler que la DMP est très impliquée dans le combat contre la pandémie. Sous les instructions du ministre de la Santé, elle a la charge d’assurer la disponibilité des médicaments cités dans le protocole de prise en charge des patients atteints de la Covid-19 sur tout le territoire national et d’éviter toute rupture de stock.

Et ce, malgré l’arrêt des transferts maritimes, aériens et terrestres. La nouvelle directrice et ses équipes ont relevé le défi. Le Maroc se positionne, aujourd’hui, comme un pays modèle pour la gestion de la pandémie, grâce à une symbiose parfaite entre les ministères de la Santé et de l’Intérieur, sous la haute supervision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste. Ce qui n’occulte guère le fait que le pays doit relever un autre challenge de taille, celui de la vaccination de 80% de la population.

La membre du Comité national scientifique ad hoc pour l’élaboration de la stratégie vaccinale contre la Covid-19 cogère, en intelligence collective avec les autres directeurs du ministère (direction planification et ressources financières, direction de la population, direction des systèmes d’information, division approvisionnement et direction des ressources humaines), la campagne de vaccination. Une entreprise complexe que le Maroc est en train de réussir, puisqu’il figure dans le top 10 des pays dans le monde qui ont réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19.

La principale priorité de la directrice de la DMP

Pour le futur, Bouchra Meddah s’est donnée des objectifs ambitieux pour la DMP. Il y a lieu de mentionner, au premier chef, la digitalisation de la plateforme de la DMP, qui constitue un gage de transparence pour une direction aussi névralgique pour le pays. Concrètement, elle prévoit la mise à disposition des données de la DMP au grand public, avec tous les moyens et outils nécessaires pour garantir la transparence, l’intégrité et l’impartialité dans tous les services que cette direction vitale rend au public.

Et ce, conformément à la Constitution de 2011 et au droit d'accès à l’information. Au final, Bouchra Meddah, dont le parcours exceptionnel force le respect, est un exemple de profil dont le Maroc a cruellement besoin pour relever les multiples défis du futur, dont l’émergence d’un écosystème de santé efficace et efficient.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 02 Octobre 2022

Feuille de route du tourisme: Des chiffres et des lettres

Samedi 01 Octobre 2022

Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC

Vendredi 30 Septembre 2022

Alger: Perversité diplomatique

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required