Société Tout voir

Sécurité routière : Boulif dénonce les pratiques de certaines entreprises

Sécurité routière : Boulif dénonce les pratiques de certaines entreprises

Le secrétaire d'Etat chargé du Transport, Najib Boulif, a exposé, jeudi à Paris, la stratégie nationale de sécurité routière 2017-2026, et notamment l'axe relatif au transport professionnel et l'entreprise.

Dans ce volet, l'accent est notamment mis sur la formation à la fois qualifiante et continue pour les conducteurs professionnels, explique Boulif, qui intervenait dans le cadre d'une conférence internationale sur le rôle de l'entreprise en matière de sécurité routière organisée par la Prévention routière internationale (PRI) sous le thème : "Quelle responsabilité de l’entreprise en matière de sécurité routière ?"

Le secrétaire d'Etat a aussi évoqué la nécessité d'avoir une approche participative au niveau de l'entreprise pour sensibiliser et faire en sorte que la composante sécurité routière soit une composante de rentabilité, relevant que dans chaque dirham investi en sécurité routière, il y a un retour de 1,5 à 1,6 DH.

La sécurité routière ne doit pas donc être perçue comme une charge, mais une opportunité pour l'entreprise, a-t-il plaidé, notant en outre que la grande entreprise marocaine du transport est déjà sensibilisée, contrairement aux entreprises opérant dans d'autres secteurs.

Boulif a aussi déploré certaines pratiques liées à la fois aux comportements des conducteurs de ces entreprises, mais aussi au niveau du management de ces entreprises qui ne respectent pas le temps de repos de ces conducteurs, faisant observer qu'il y a aussi le problème relatif au paiement par les entreprises des contraventions et PV de leurs chauffeurs.

Il a en outre appelé les entreprises à ne plus recruter de conducteurs professionnels dans le secteur informel.

Pour sa part, Benacer Boulaajoul, secrétaire permanent du Comité national de prévention des accidents de la circulation et président du PRI, une association fédérant les structures nationales dédiées à la sécurité et à la prévention routière, s'est dit honoré d'être le premier président hors Union européenne de cette association créée en 1959 et qui œuvre à promouvoir la sécurité routière au niveau mondial.

Chaque année, dans le monde, plus d’1,25 million de personnes perdent la vie dans un accident de la route, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Cette hécatombe pèse lourd sur le produit intérieur brut de la plupart des pays (de 1 à 7%) et nuit considérablement au développement économique, puisque la route est très souvent la première cause de mortalité liée au travail.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 22 Mars 2021

Sécurité routière : Total Maroc et la Fondation Sanady lancent un programme de sensibilisation pour les jeunes

Samedi 26 Septembre 2020

La NARSA fixe de nouvelles mesures pour le centre d’immatriculation d’Errachidia

Mardi 18 Fevrier 2020

ALSA transport s’implique dans la sécurité routière

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required