International Tout voir

La BERD revoit à la baisse ses perspectives économiques mondiales

La BERD revoit à la baisse ses perspectives économiques mondiales

La production dans les régions de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) devrait désormais croître de 2,1 % en 2023, contre les 3 % prévus dans son dernier rapport en septembre, a annoncé, jeudi, l'institution basée à Londres.

Dans une mise à jour de ses prévisions économiques régionales, la BERD a ajusté à la baisse les perspectives de croissance dans plus de la moitié des 36 économies dans lesquelles elle travaille, pointant du doigt notamment les prix élevés du gaz et l'inflation persistante.

Selon les estimations de la Banque, la production a progressé de 3,2 % en glissement annuel de janvier à septembre 2022 et d'environ 2,4 % sur l'ensemble de l'année, soit un rythme plus lent qu'en 2021, expliquant ce résultat par la guerre en Ukraine et l'essoufflement de la reprise post-Covid.

"Les économies de la BERD souffrent toujours d'un mélange de prix élevés du gaz et d'inflation, cette dernière étant susceptible de prendre plus de temps à diminuer que ce que les marchés prévoient ", a indiqué Beata Javorcik, économiste en chef de la BERD, cité dans le rapport.

"L'optimisme quant au taux de reprise et de croissance après les crises de ces dernières années, notamment la guerre en Ukraine, est, à notre avis, déplacé", soutient-elle. "C'est pourquoi cette mise à jour de fin d'hiver de nos prévisions s'intitule "Pas tirés d'affaire".

Toujours selon le rapport, la croissance dans les régions de la Banque devrait s'accélérer pour atteindre 3,3 % en 2024.

À long terme, l'élimination progressive de l'utilisation inefficace du gaz devrait être positive pour la compétitivité de l'Europe, souligne le rapport de la BERD.

À court terme, toutefois, les consommateurs qui chauffent leurs maisons, les entreprises des secteurs à forte intensité de gaz et les gouvernements qui subventionnent les factures d'énergie restent sous pression en raison des prix historiquement élevés.

Selon la BERD, les subventions publiques à l'énergie dans les économies du centre et du sud-est de l'UE, à titre d'exemple, représentent environ 3,6 % du produit intérieur brut (PIB) en moyenne.

Les Perspectives économiques régionales sont publiées au moins deux fois par an, ainsi que des mises à jour occasionnelles.

Le rapport est préparé par le Bureau de l'économiste en chef et le Département de la stratégie et de la mise en œuvre des politiques et contient un résumé des développements et perspectives économiques régionales, ainsi que les prévisions de croissance de la BERD pour les économies dans lesquelles elle investit.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 27 Mars 2023

Perspectives économiques : La Banque mondiale met en garde

Vendredi 17 Mars 2023

Démarchage téléphonique: Nouvelle contrainte règlementaire pour les call centers

Vendredi 17 Mars 2023

L’OCDE s’attend à une croissance mondiale de 2.6 % en 2023 et 2.9 % en 2024

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required