Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Brexit : Le Royaume-Uni face à un grand risque de récession

Brexit : Le Royaume-Uni face à un grand risque de récession

Mardi 16 Juillet 2019 Par Laquotidienne

Le Royaume-Uni est confronté au plus grand risque de récession depuis la crise financière de 2008 et a besoin de plans urgents pour faire face à ce ralentissement économique, met en garde une analyse publiée par le think thank britannique "Resolution Foundation" et reprise lundi par le Financial Times. 

Selon cette étude, qui tire la sonnette d'alarme sur l'impact potentiel de la récession sur le niveau de vie des Britanniques, l'incertitude autour du Brexit ainsi que le ralentissement économique mondial augmentent fortement la probabilité d'une récession dans le pays.

La même source rapporte que les cinq précédentes récessions ont provoqué un choc économique équivalant à une perte de 2.500 £ pour chaque ménage britannique, de même qu'elles ont considérablement augmenté le taux de chômage dans le pays.

"Les décideurs ne peuvent pas empêcher les récessions, mais ils peuvent limiter leurs dégâts avec une réponse politique appropriée", a commenté James Smith, directeur de recherche à la Resolution Foundation. 

Le problème pour le nouveau gouvernement et la Banque centrale d'Angleterre "est que bon nombre des outils utilisés pour lutter contre le dernier ralentissement sont soit déjà utilisés, soit sévèrement émoussés", a-t-il ajouté.

Cette mise en garde fait suite à une série d’avertissements sur l'impact de l'incertitude persistante autour du Brexit sur l'économie britannique.

Plus tôt ce mois-ci, le gouverneur de la Banque centrale d'Angleterre, Mark Carney, a averti contre l'impact du "changement radical" dans les marchés financiers mondiaux, poussé par le pessimisme suscité par les perspectives économiques. 

De son côté, l’Institut national de recherche économique et sociale, l’un des principaux prévisionnistes économiques britanniques, a déclaré la semaine dernière que le Royaume-Uni n’échapperait "que de peu à une récession technique", avec une croissance de 0,2% au troisième trimestre, après une baisse de 0,1% du PIB. 

Le spectre du Brexit plane également sur les secteurs de l'industrie et de la construction.

L'Institut agréé des achats et des approvisionnements a averti que la paralysie politique qui s'empare de Westminster a fait que l'industrie est plombée par l'incertitude, alors que le secteur de l'immobilier traverse une véritable période de stagnation avec la baisse des achats de nouveaux logements.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Brexit
Partage RéSEAUX SOCIAUX