International Tout voir

Coronavirus : L'OCDE dresse un tableau noir de l’économie mondiale

Coronavirus : L'OCDE dresse un tableau noir de l’économie mondiale

 

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) anticipe une récession mondiale de 6% pour 2020 et un taux de chômage qui pourrait atteindre 9,2 %, dans ses dernières perspectives économiques présentées mercredi. 
 

Dans l'hypothèse du déclenchement d'une deuxième vague de l'épidémie du nouveau coronavirus, l'OCDE prévoit une diminution de l'activité économique mondiale de 7,6%. 

Pour 2021, elle s'attend à un rebond de 5,2% si la pandémie de Covid-19 était maîtrisée, tandis que dans le scénario d’une deuxième vague, cette relance ne dépasserait pas 2,8% et ferait que le taux de chômage de l'OCDE double quasiment au niveau mondial pour atteindre 10%.

"A la fin de 2021, la perte de revenu dépassera celle de toutes les récessions précédentes au cours des cent dernières années sauf en période de guerre, avec des conséquences terribles et durables pour les populations, les entreprises et les gouvernements", a affirmé la cheffe économiste de l'OCDE, Laurence Boone.

"Partout, le confinement a renforcé les inégalités entre les travailleurs", les plus qualifiés à même de télétravailler, alors que les jeunes et les moins qualifiés sont "souvent en première ligne" dans la lutte contre la pandémie, a-t-elle constaté.

Le Covid-19 a aussi "accéléré le basculement d'une +grande intégration+ vers une +grande fragmentation+" de l'économie mondiale avec l'apparition "de restrictions supplémentaires au commerce et à l'investissement", a-t-elle affirmé.

La zone euro sera particulièrement touchée avec un recul du produit intérieur brut (PIB) prévu à 9,1% dans le scénario le plus favorable, et à 11,5% en cas de deuxième vague en 2020.

Pour les Etats-Unis, l'OCDE prévoit respectivement une diminution du PIB de 7,3% ou de 8,5%, selon les scénarios.

La Chine verra elle aussi son économie se contracter de 2,6%, voire de 3,7% cette année si le virus y ressurgit massivement.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 23 Mars 2022

Paris: Le Maroc et l’AIE signent un nouveau programme de travail conjoint pour 2022-2023

Jeudi 17 Mars 2022

Croissance mondiale : La facture salée de la guerre en Ukraine

Dimanche 31 Octobre 2021

Taxation des multinationales : La fin du cache cash

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required