International Tout voir

La BERD prévoit une croissance de 3 % dans l'ensemble de ses régions en 2024

La BERD prévoit une croissance de 3 % dans l'ensemble de ses régions en 2024

La croissance dans les régions de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) devrait s'établir à 3 % en 2024, contre 2,5 % en 2023, malgré les difficultés liées aux tensions géopolitiques mondiales, a indiqué, mercredi, l'institution financière.


La croissance dans les régions de la Banque, qui investit dans trois continents, devrait encore s'accélérer en 2025, pour atteindre 3,6 %, selon son dernier rapport sur les perspectives économiques régionales.

Le nouveau rapport, intitulé "Maîtriser l'inflation", fait état d'une atténuation des pressions inflationnistes par rapport à l'année dernière, qui avait été marquée par un ralentissement économique dû aux prix élevés de l'énergie résultant de la guerre en Ukraine et de la reprise post-Covid.

Alors que la croissance devrait s'accélérer, les prévisions sont légèrement inférieures aux projections de septembre dernier, avec une révision à la baisse de 0,2 point de pourcentage.

Cela s'explique en partie par une croissance plus lente que prévu au début de 2024 en Europe centrale et dans les États baltes, qui fait écho aux faibles performances économiques de l'Allemagne.

Avec la modération des prix de l'énergie et des denrées alimentaires depuis 2022, l'inflation dans les régions de la BERD est tombée à une moyenne de 6,3 % en mars 2024, après avoir culminé à 17,5 % en octobre 2022, précise l'institution basée à Londres.

Bien que cette baisse ait été plus rapide que prévu il y a un an, l'inflation reste supérieure de 2 points de pourcentage aux niveaux d'avant la pandémie.

"Si la désinflation a été plus rapide que prévu, l'inflation reste élevée dans certains de nos pays", a relevé Beata Javorcik, économiste en chef de la BERD, citée dans le rapport. "Les perspectives sont soumises à des risques significatifs, en particulier l'escalade des tensions géopolitiques et ses effets économiques indésirables", a-t-elle fait savoir.

Le rapport décrit l'impact des tensions géopolitiques sur les économies de la Banque, entraînant une fragmentation rapide du commerce et une augmentation des dépenses de défense, tout en érodant les dividendes de la paix.

Les perspectives économiques régionales sont publiées au moins deux fois par an par la BERD. Le rapport contient un résumé des développements économiques régionales, ainsi que les prévisions de croissance de la Banque pour les économies dans lesquelles elle investit.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 21 Mai 2024

L’UE adopte la législation sur l’IA, une première à l’échelle mondiale

Vendredi 03 Mai 2024

L'Espagne accueille 16,1 millions de touristes au 1T 2024, un record

Jeudi 02 Mai 2024

OCDE : L'immigration a soutenu la croissance des pays développés en 2023

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required