Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Italie/Covid-19 : la Lombardie, principal foyer, ferme ses bars et restaurants à minuit

Italie/Covid-19 : la Lombardie ferme ses bars et restaurants à minuit

Samedi 17 Octobre 2020 Par Laquotidienne

 

La Lombardie (nord), région italienne la plus touchée par la seconde vague du Covid-19, ferme à partir de samedi tous ses bars et restaurants à partir de minuit et suspend toutes les activités sportives amateur.

 

En outre, à partir de 18H00, les bars ne pourront servir que les clients assis à une table, selon l'ordonnance régionale adoptée vendredi mais entrée en vigueur samedi jusqu'au 6 novembre.

Autre mesure : la vente d'alcool à emporter sera interdite après 18H00, de même que la consommation de nourriture et de boissons sur la voie publique. La livraison de nourriture à domicile reste en revanche autorisée.

Le respect de ces mesures sera assuré par les forces de l'ordre. «Les contrôles seront encore plus incisifs et nombreux», a promis le préfet de Milan, Renato Saccone.

La péninsule a passé vendredi la barre symbolique des 10.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, confirmant la hausse inexorable des contaminations dans le pays en dépit des restrictions imposées par le gouvernement.

Région la plus touchée du pays, la Lombardie a décidé de donner un tour de vis supplémentaire, qui vise essentiellement les activités des jeunes : sport, sorties et enseignement. Les collèges devront ainsi alterner enseignement à distance et en présentiel.

Enfin, l'ordonnance régionale interdit les visites dans les résidences pour personnes âgées, sauf sur présentation d'une autorisation de responsable médical de l'établissement.

Deuxième région la plus touchée derrière la Lombardie, la Campanie (sud-ouest), la région de Naples, a elle aussi décidé cette semaine des restriction supplémentaires, notamment la fermeture controversée des écoles ainsi que l'interdiction des fêtes et des cortèges funèbres.

Pour prévenir une flambée de cas, le gouvernement du Premier ministre Giuseppe Conte avait décidé le 7 octobre de rendre obligatoire le port du masque à l'extérieur sur tout le territoire et de prolonger jusqu'au 31 janvier l'état d'urgence.

Ceux qui ne portent pas de masques hors de chez eux risquent une amende pouvant aller jusqu'à 1.000 euros.

Selon la presse italienne, Giuseppe Conte envisagerait en outre de donner un nouveau tour de vis au niveau national et de suivre l'exemple de la France en instaurant un couvre-feu au moins partiel à partir de 22H00.

(AFP)

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
covid-19
Partage RéSEAUX SOCIAUX