International Tout voir

Montée en flèche des déplacements à l'échelle mondiale, malgré les restrictions de Covid-19

Montée en flèche des déplacements à l'échelle mondiale, malgré les restrictions de Covid-19

OIM souligne la montée en flèche des déplacements à l'échelle mondiale malgré les restrictions de Covid-19. 
 

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a fait état, mercredi, d'une montée en flèche des déplacements internes dus aux catastrophes, aux conflits et à la violence, à un moment où la mobilité mondiale est à l'arrêt en raison des restrictions de voyage imposées par le Covid-19.

'’Nous assistons à un paradoxe inédit dans l'histoire de l'humanité’’, a déclaré le directeur général de l'OIM, António Vitorino, cité par le rapport de l’Organisation sur l’état de la migration dans le monde 2022.

Alors que des milliards de personnes sont effectivement clouées au sol par la COVID-19, des dizaines de millions d'autres sont déplacées à l’intérieur de leur propre pays, a-t-il relevé.

Le nombre de passagers aériens dans le monde a chuté de 60 % en 2020 pour atteindre 1,8 milliard (contre 4,5 milliards en 2019), tandis que dans le même temps, les déplacements internes dus aux catastrophes, aux conflits et à la violence touchent 40,5 millions de personnes (contre 31,5 millions en 2019), fait observer le rapport.

Le rapport, le onzième de la série de rapports intitulés ‘’Etat de la migration dans le monde’’ de l'OIM, s'appuie sur les dernières données en provenance du monde entier pour expliquer les principales tendances migratoires ainsi que les enjeux qui se dessinent à l'horizon en matière de politiques migratoires.

‘’Ce document ne ressemble à aucune autre édition’’, a déclaré Marie McAuliffe, rédactrice du rapport de l'OIM, notant que tant de choses se sont produites en termes de migration et de mobilité au cours de ces deux dernières années.

Dans ce rapport, ‘’nous rassemblons des données, des études et des analyses clés pour montrer comment les tendances à long terme ont été modifiées par la COVID-19 et comment les migrants du monde entier ont été touchés’’, a-t-elle indiqué.

Selon le rapport, le nombre de migrants internationaux est passé de 84 millions dans le monde en 1970 à 281 millions en 2020. ‘’Ceci dit, si l'on tient compte de la croissance démographique mondiale, la proportion de migrants internationaux n'est passée que de 2,3 à 3,6 % de la population mondiale. La plupart des personnes dans le monde (96,4%) résident dans le pays où elles sont nées. En raison du Covid-19, le nombre de migrants internationaux pour 2020 était inférieur d’environ 2 millions à ce qu'il aurait été en temps normal’’, souligne l’OIM.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 20 Janvier 2022

Tourisme: Entêtement coupable

Jeudi 20 Janvier 2022

Banques: Plus de 200 nouveaux GAB en 2021

Vendredi 14 Janvier 2022

HCP: La confiance des ménages stable au 4ème trimestre 2021

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required