International Tout voir

OpenAI rejette les accusations de "trahison" d'Elon Musk

OpenAI rejette les accusations de "trahison" d'Elon Musk

OpenAI, le créateur du robot ChatGPT, a nié en bloc les accusations de "trahison" de sa mission initiale formulées par Elon Musk et promis mardi de demander au tribunal de les rejeter.

Le patron de Tesla, SpaceX et X était cofondateur d'OpenAI en 2015 avec Sam Altman, toujours directeur général, mais il a quitté l'organisation en 2018.

Elon Musk reproche à OpenAI et à Sam Altman d'avoir "trahi" les principes sur lesquels la société a été fondée: elle avait des statuts d'organisation à but non lucratif, devait œuvrer pour le bien de l'humanité et concevoir des programmes d'intelligence artificielle (IA) en "open source" (accessibles, modifiables, utilisables et redistribuables par tous).

OpenAI a reçu quelque 13 milliards de dollars de Microsoft ces dernières années et les deux entreprises commercialisent des services d'IA pour les développeurs et les particuliers.

Sam Altman et d'autres cadres de la start-up star de la Silicon Valley ont détaillé leurs contre-arguments mardi, pour montrer qu'Elon Musk ne s'était pas opposé à l'idée de transformer OpenAI afin de mener à bien sa mission: construire l'IA dite "générale", c'est-à-dire au moins aussi intelligente que les humains.

Sam Altman et ses collègues ont fait en outre valoir que leur société met gratuitement sa technologie à la disposition de pays et d'organisations, "comme l'Albanie pour accélérer son adhésion à l'Union européenne".
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 19 Avril 2024

Tourisme : L'ONMT boucle sa tournée aux Etats-Unis

Mardi 16 Avril 2024

X : Le réseau social va devenir payant pour les nouveaux utilisateurs

Vendredi 12 Avril 2024

USA : La fermeture du port de Baltimore aurait causé la perte de près de 8.000 emplois

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required