Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Le ministère de l’Education nationale poursuit ses efforts pour l’élaboration d’une charte nationale de l’enfance en 2030

Le ministère de l’Education nationale poursuit ses efforts pour l’élaboration d’une charte nationale de l’enfance en 2030

Mardi 26 Mai 2020 Par Laquotidienne

 

Le Maroc célèbre le 25 mai de chaque année la Journée nationale de l’enfant. Une initiative lancée par Feu Hassan II lors du premier congrès de l’enfant en 1994. C’est une occasion pour le Royaume de réaffirmer ses engagements et développer la situation de cette catégorie de personnes.

La protection de l’enfance jouit d’une place particulière auprès du Roi Mohammed VI. Elle fait partie intégrante du plan de développement national. Le Parlement de l’enfant présidé par la princesse Lalla Mariem est une institution de renommée nationale et à l’international. Par ailleurs, le Maroc a lancé de grands chantiers pour consolider les droits de l’enfant et sa place dans la société.

Dans ce cadre, le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est inscrit dans un programme pour l’élaboration de la Charte de l’enfant à l’horizon 2030,  qui a été initiée en novembre 2019 lors de la 16ème édition du Congrès de l’enfant organisé à Marrakech.

Au niveau des normes, la loi 57.17 concernant l’écosystème de l’Education nationale, de la Formation professionnelle et de la Recherche scientifique a été adoptée en tant que feuille de route.

L’objectif est d’assurer un enseignement à tous les enfants, ce qui a permis d’atteindre un taux de scolarité au primaire de 99,7%. Un programme a été lancé au profit de l’enseignement des enfants handicapés qui a atteint 100.000 élèves tous cycles confondus.

En collaboration avec plusieurs partenaires, le ministère a créé des clubs pour développer l’innovation chez les enfants. Le département s’est inscrit également dans l’initiative africaine de «Villes sans enfants des rues» pour réintégrer ces personnes dans leurs familles.

Le ministère rappelle également les dispositions prises lors de cette crise sanitaire comme l’enseignement à distance. Outre les programmes scolaires online, des émissions de divertissement, sportifs ou cultuels ont été présentées à la télévision pour les enfants au cours de cette période.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
éducation nationale Actualités Maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX