Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 14/01

Inondations à Casablanca : Le président du Conseil de la ville renvoie de nouveau la balle à Lydec


Le bureau du Conseil de la ville de Casablanca s’est réuni le 12 janvier pour discuter des derniers événements qui ont touché la métropole notamment les inondations ainsi que les recommandations formulées par la commission des équipements publics, des infrastructures et des services.


 

Le président du Conseil a regretté ces sinistres, qui ont causé d’importants préjudices aux Casablancais notamment des dégâts humains et matériels comme l’effondrement d’habitats  menaçant ruine.

Il a noté que le canal ouest, inauguré il y a quatre ans et qui a détourné oued Bouskoura, a permis d’éviter le pire. Le canal sur l’entrée de l’autoroute urbaine à Bernoussi ainsi que celui sur la place des Nations Unies vers le boulevard Houphouet Boigny ont permis de réduire l’effet dévastateur des inondations.

Il a rappelé que ces infrastructures vont être renforcées par d’autres projets à Lissasfa sur la route nationale menant vers El Jadida et aussi à Hay Moulay Rachid et à Hay Sadri.

D’autres infrastructures verront le jour conformément aux recommandations de l’étude lancée en 2018, qui permettront de gérer au mieux les pluies diluviennes.

Le président a abordé d’autres aspects qu’il faut pendre en considération pour faire face au risque d’inondation comme la topographie, les changements climatiques, l’expansion urbaine ainsi que le réseau d’assainissement qui a été réalisé sur la base d’un débit nettement en deçà par rapport à ce qui a été enregistré au cours de la dernière semaine.

«En tant qu’élus et responsables, nous devons demander des explications à la société en charge de la gestion déléguée de l’assainissement dans la ville et examiner si elle a respecté ses engagements tels que stipulés dans le contrat notamment au niveau de l’investissement et de l’entretien du réseau.

Il est question d’évaluer le niveau des dotations allouées, des ressources humaines et matériels mobilisés pour faire face à ce sinistre.

Il a endossé l’entière responsabilité à Lydec, qui doit respecter ses engagements», a-t-il affirmé.

Sur demande du wali, la réunion du bureau du Conseil de la ville a décidé d’organiser une session extraordinaire le 15 janvier 2021 qui sera dédiée exclusivement à harmoniser la loi sur les recettes locales avec le nouveau texte.

La session ordinaire est fixée pour le 4 février 2021.

pluies Actualités Marocaines
Partage RéSEAUX SOCIAUX