Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 24/09

Transformation digitale des PME marocaines : La BERD veut faire bouger les lignes

 

La crise liée au coronavirus a mis en exergue toute l’étendue des multiples avantages que le digital est à même d’apporter aux entreprises dans une situation de quasi arrêt de la plupart des activités marchandes et non marchandes.

 

Les TPME qui ont anticipé comme il se doit le virage du numérique bien avant la crise liée à la pandémie, ont mis à profit le digital afin de ne pas stopper leurs activités lors de la période du confinement.

Elles ont eu recours aux ventes en ligne, au télétravail et au démarchage des clients sur Internet.

C’est dans ce contexte encore en proie à la progression de la pandémie au Maroc que la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a organisé récemment une visioconférence sous le thème : «La transformation digitale de la PME marocaine : nécessité ou ambition ?». Et ce, dans le cadre d’une série de workshops, intitulée «back to business initiative».

Ce programme de la banque européenne a pour but d’accélérer la reprise d’activité des entreprises marocaines dans des conditions optimales.

Il convient de préciser que depuis la crise de la Covid-19, la BERD a décaissé près de 770 millions d’euros afin de soutenir le Maroc.

85 millions d’euros ont servi au financement des entreprises. La banque a aussi donné une assistance technique à près de 700 PME.

 

Une faible prise de conscience

La rencontre a été relevée par la participation des représentants des principaux acteurs de l’écosystème du digital au Maroc, notamment l’Agence de développement du digital (ADD) et l’Association des utilisateurs des systèmes d’informations au Maroc (AUSIM).

Il est ressorti des échanges que les PME marocaines n’ont pas encore cerné tous les enjeux de la transformation digitale.

«Les entreprises doivent se réinventer pour tirer profit des atouts du numérique»,  dixit Marie Alexandra Veilleux-Labonie, directrice de la BERD au Maroc.  

Le digital est devenu un puissant facteur de compétitivité pour les entreprises marocaines, dont beaucoup n’ont même pas de site Internet.

«Le numérique permet aux petites entreprises de concurrencer les grandes compagnies», a fait remarquer Philip Mikos, chef de la Coopération de l’Union européenne au Maroc.

Les obstacles à la transformation digitale des entreprises locales sont nombreux.

Il y a notamment le manque de ressources humaines et financières, un mindset non adapté et le profil de l’écosystème digital en cours de construction.  

A ce titre, les pouvoirs publics ont un grand rôle à jouer pour l’accélération de la transformation digitale des PME.

D’autant plus que ce paramètre n’est plus un luxe, mais une nécessité.

Des discussions sur un partenariat stratégique entre le Maroc et l’UE dans  le domaine du digital sont en cours.

La future coopération en la matière gagnerait à profiter pleinement à la PME marocaine.

Notons enfin que la rencontre initiée par la BERD débouchera sur des recommandations allant dans le sens de la facilitation de la transformation digitale des entreprises.

 

Momar Diao

BERD
Partage RéSEAUX SOCIAUX