Economie Tout voir

Accord agricole Maroc-UE : Un jus de chaussette pour le polisario

Accord agricole Maroc-UE : Un jus de chaussette pour le polisario

Le Parlement européen a adopté, mercredi en séance plénière à Strasbourg, à une très grande majorité, l'accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE).

Un nouveau camouflet pour le polisario, qui n’a d’ailleurs pas tardé à réagir.

Dans un communiqué repris par l’agence APS, il a fermement condamné la décision "illégale" et à "courte vue" du Parlement européen «approuvant l’accord de libre-échange entre l'UE et le Maroc étendu au Sahara occidental". "Le vote d'aujourd’hui (mercredi) a été pris dans un climat dépourvu de sérieux et de transparence", a souligné le ministre représentant pour l’Europe du Front Polisario, Mohamed Sidati.

L’on s’y attendait : après chaque revers, le polisario, qui vient d’ingurgiter malgré lui un jus de chaussette bien corsé, s’agite et gesticule inutilement. Juste pour sortir de l’ombre.

Surtout que cette organisation fantomatique savait pertinemment, comme le rappelle à juste titre le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, que "tout accord couvrant le Sahara marocain ne peut être négocié et signé que par le Royaume dans le cadre de l’exercice de sa souveraineté pleine et entière sur cette partie de son territoire".

C’est ce qui a d’ailleurs jalonné tout le processus de négociations : la défense non-négociable de l’intégrité territoriale du Maroc et des fondamentaux de sa position à l’égard du Sahara marocain, la préservation de ses intérêts économiques dans un secteur important avec un partenaire commercial privilégié et un attachement sincère au partenariat multidimensionnel et profond avec l’UE.

Si le Maroc se félicite de l’adoption de cet accord, il en est de même du côté européen où Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, fiscalité et douane, s’en réjouit, précisant que «nous répondons ainsi à la volonté exprimée par une grande partie des acteurs et des milieux économiques au Sahara».

La messe est donc dite. Malgré les vils manœuvres du polisario.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 07 Octobre 2020

L’UE maintient toujours le Maroc dans la liste grise des paradis fiscaux

Lundi 13 Juillet 2020

Maroc-UE : 12ème session du Comité de coopération douanière

Lundi 29 Juin 2020

L’UE ouvre ses frontières avec le Maroc le 1er juillet

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required