Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Administration publique : Ce taux de féminisation dont se glorifie Benabdelkader

Administration publique : Ce taux de féminisation dont se glorifie  Benabdelkader

Mercredi 20 Septembre 2017 Par Laquotidienne

Le taux de présence de la femme dans l'administration publique est passé de 38,5% en 2012 à 39,7% en 2016. Cette évolution est attribuée à l'augmentation du taux de recrutement des femmes fonctionnaires. Les femmes ayant une ancienneté de moins de 5 ans en représentent 20% contre 15% uniquement chez les hommes. Ce sont les chiffres donnés, mercredi à Tétouan, par le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, lors du cours inaugural de l'Université d'été sous le thème "La démocratie participative et l'égalité entre les sexes dans les régions de voisinage".

Faut-il se réjouir de ces chiffres ? Benabdelkader, lui, s’en réjouit visiblement, d’autant qu’il estime que le taux de féminisation de l’administration publique connaît «une évolution soutenue». Difficile de partager le même enthousiasme quand on regarde du côté de notre premier partenaire, la France, où la part des femmes dans la fonction publique est plus élevée que celle des hommes, et tourne autour de 60,5 %.

Mieux : quand même c’est consigné dans la Constitution, la parité n’est pas respectée dans la vie politique marocaine. Au sein du Parlement, l’on ne compte que 81 femmes sur 395 députés, soit un taux de 20,5%. Et que dire en jetant un coup d’œil sur la composition du gouvernement El Othmani : hormis le Chef de gouvernement et le secrétaire général du gouvernement, ils sont au total 24 ministres et 13 secrétaires d'Etat. Parmi eux, on ne dénombre que 9 femmes, soit une ministre et 8 secrétaires d'Etat. Dans l'absolu, ce gouvernement compte donc 23% de femmes. Merci la parité !

D. W.


 

 


 

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Mohamed Ben Abdelkader
Partage RéSEAUX SOCIAUX