Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Agences urbaines : Plus de justice sociale

Agences urbaines : Plus de justice sociale

Mardi 20 Juin 2017 Par Laquotidienne

La simplification des conditions d'investissement et des procédures pour les porteurs de projets et la promotion de la justice sociale en milieux urbain et rural figurent parmi les objectifs principaux des agences urbaines, dans la perspective d’instaurer une politique urbaine renouvelée et d'améliorer les infrastructures de base dans le monde rural. C’est le message lancé, lundi à Kénitra, par le ministre de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, lors du 16ème conseil d'administration de l’agence urbaine Kénitra-Sidi Kacem. Selon Nabil Benabdallah (photo), les agences urbaines sont appelées à participer à la croissance économique en accordant davantage de facilités aux investisseurs.
A noter qu’au cours de l'année 2016, les travaux de l’agence urbaine de Kénitra-Sidi Kacem ont été axés sur le suivi du plan stratégique du développement intégré et durable de la province de Kénitra (2015-2020), à travers l'élaboration d'études de réhabilitation urbaine et de restructuration, couvrant 18 secteurs sur une superficie globale d'environ 785 hectares au profit de 61.000 habitants, ainsi que l'identification de 67 lots immobiliers pour la réalisation de projets programmés.
Pour ce qui est de la politique de rapprochement et de promotion des investissements, 7.990 projets de demandes de construction, de parcellement, de création de résidences et de répartition immobilière ont été examinés en 2016, soit plus de 30 projets par jour, dont 7.022 ont eu un avis favorable (88%).
Concernant le programme d'action de l'agence urbaine au titre de 2017-2021, il s’agira d’atteindre les objectifs stratégiques du ministère dont elle relève, à travers la ratification de deux plans directeurs dédiés à l'aménagement urbain, l'approbation de 22 plans d'aménagement, la réalisation d'une carte d'aménagement de la province de Kénitra et l'élaboration d'études de restructuration de certaines régions, soit une moyenne de 80 hectares par an.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Mohamed Nabil Benabdallah
Partage RéSEAUX SOCIAUX