Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Chômage : Ce boulet que traine la région Mena

Chômage : Ce boulet que traine la région Mena

Mercredi 31 Janvier 2018 Par Laquotidienne

La croissance ne crée pas suffisamment d’emplois. Que ce soit au Maroc ou, plus globalement, dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

Aujourd’hui d’ailleurs, le plus grand défi des pays de la région est de faire face au taux de chômage endémique, surtout dans la population jeune. Il y a, à ce titre, de quoi se remuer un peu plus et initier des actions fortes pour l’emploi, quand on sait notamment que le taux moyen de chômage atteint dans la région 29,1% et 43,8% dans la catégorie des jeunes.

Si rien n’est fait, comment alors gérer ces 25 millions de jeunes qui vont arriver sur le marché de l'emploi dans cette région du monde dans les cinq prochaines années ?

Quelques pistes ont été données, lundi et mardi, lors de la Conférence régionale de croissance globale, tenue sous le signe "Opportunités pour tous : croissance, emploi et inclusion dans le monde arabe". Sauf que des rencontres de ce genre où l’on distille des solutions «miracles» sont légion et se résument le plus souvent en une simple clause de style.

Car rarement elles débouchent sur des initiatives concrètes.
 
Rappelons juste que sur le registre de l’emploi, le Maroc est dans ses petits souliers : avec un taux de chômage de 10,6%, il n’arrive toujours pas à trouver les mécanismes nécessaires pour absorber ces milliers de jeunes diplômés qui arrivent sur le marché du travail et réduire le chômage.

Sauf qu’il ne faut pas se faire d’illusion : l’Etat, à lui seul, ne pourra réduire drastiquement le taux de chômage.

Il faudra que le secteur privé, qui ne cesse de demander des concessions et autres allègements fiscaux à gauche et à droite, soit plus fort et joigne ses efforts à ceux de l'Etat.

D. W.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
emploi
Partage RéSEAUX SOCIAUX