Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Covid-19 Maroc : Les transporteurs tirent les leçons de la crise

Covid-19 Maroc : Les transporteurs tirent les leçons de la crise

Jeudi 23 Juillet 2020 Par Laquotidienne

 

Au niveau mondial, l’activité du transport de marchandises avait chuté de 40% au pic de la pandémie.

 

Au Maroc comme à l’étranger, le secteur du transport a été impacté par la pandémie liée au coronavirus ayant conduit les autorités d’imposer le confinement total.

Les déplacements des citoyens ont été limités au strict minimum.

Ce qui a perturbé, voire paralysé la branche du transport de personnes et certains segments du transport de marchandises.

Au niveau mondial, l’activité du transport de marchandises avait chuté de 40% au pic de la pandémie.

Les mouvements urbains ont enregistré un recul de 90%. Le transporteur de personnes, la société Alsa Maroc, avait enregistré une baisse d’activité de 85%.

C’est dans ce contexte que le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et la Plateforme mobilité durable (PMD) ont organisé hier une visioconférence portant sur les impacts, les réponses et les opportunités pour le transport de marchandises et de personnes post-Covid au Maroc.

Cette rencontre était l’occasion pour les professionnels de livrer leur retour d’expérience afférent, entre autres, aux différentes mesures d’adaptation et, surtout, les enseignements à tirer de la crise afin d’impulser le développement d’un secteur hautement névralgique pour l’économie nationale.

En clair, pour une grande entreprise de transport de marchandise, la mise en place des mesures sanitaires préconisées pour le secteur dans le contexte pandémique (gels, masques, gants, etc.) pour le maintien de l’activité nécessite, un budget de 45.000 DH, auquel s’ajoute une enveloppe mensuelle de 35.000 DH.

La crise avait ainsi généré pour certains transporteurs de marchandise une hausse des coûts de fonctionnement, couplée à une activité caractérisée par une évolution en dents de scie.

 

Les enseignements à tirer

Au-delà de l’impact avéré de la crise sanitaire sur le secteur, les transporteurs sont convaincus que la pandémie constitue également une opportunité pour accélérer la transformation du transport de personnes et de marchandise au Maroc.

La pandémie a révélé l’insuffisance des infrastructures publiques (sanitaires, toilettes, mosquées) dédiées aux usagers.

Pour rappel, lors du confinement total, bon nombre de stations-services situées sur l’autoroute ont fait le choix de fermer leurs locaux réservés aux usagers.

La pandémie a également accru la nécessité pour le secteur du transport marchandise d’accélérer sa transformation digitale.

Cette dernière passe, entre autres, par l’instauration du bon de livraison digital et la signature électronique.

Il en est de même pour le transport de personnes, autorisé à porter le taux de remplissage à 75%, avec la troisième phase du déconfinement.

Le transport de personnes gagnerait ainsi à miser sur le paiement et les réservations électroniques.
 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
transport
Partage RéSEAUX SOCIAUX