Economie Tout voir

La valeur ajoutée agricole maintient son trend baissier

La valeur ajoutée agricole maintient son trend baissier

L’économie nationale aurait progressé de 2,3% au quatrième trimestre 2019, au lieu de 2,1% au trimestre précédent, portée par la hausse de 3,2% des activités hors agriculture, en variation annuelle.

La valeur ajoutée agricole aurait, quant à elle, maintenu sa tendance baissière pour le quatrième trimestre successif, affichant un repli de 5,4%, indique le haut-commissariat au Plan dans son point de conjoncture qu’il vient de publier.

Ce repli est dû à la révision à la baisse des perspectives de croissance de la production végétale.

Pénalisées par les séquences climatiques très contrastées de l’hiver et du printemps 2019, les récoltes de l’arboriculture fruitière, notamment celles des rosacés à noyaux et des vignes, auraient été en dessous des attentes, notamment dans les régions de Doukkala, du Souss et d’El Haouz.

La production des cultures fruitières hors agrumes se serait infléchie de 2,8%, au lieu d’une hausse annuelle moyenne de 4,9% entre 2008 et 2018.

Celle des céréales et des légumineuses se serait, également, réajustée à la baisse, affichant une contraction de plus de la moitié par rapport à 2018.

La chute de la production végétale aurait été toutefois amortie grâce à la résilience des cultures maraichères et au redressement de la production des agrumes et de l’olivier.

En outre, la progression de la production animale, portée par le développement de l’apiculture et l’amélioration des activités avicoles, se serait poursuivie, mais leur contribution à la croissance agricole serait restée modérée.

Au quatrième trimestre 2019, les activités hors agriculture auraient, pour leur part, progressé de 3,2%, après +3% un trimestre plus tôt.

Cette évolution aurait été tirée par la hausse de 3,3% de la valeur ajoutée du secteur tertiaire, portant sa contribution à la croissance économique globale à +1,7 point, précise le HCP.

Le rythme de croissance de la valeur ajoutée des activités secondaires aurait, en revanche, légèrement décéléré à +2,7%, après +2,8% un trimestre auparavant, sous l’effet du ralentissement de la valeur ajoutée de l’électricité.

Dans l’ensemble, la valeur ajoutée hors agriculture se serait accrue de 3,2% au quatrième trimestre 2019, au lieu de +3% un trimestre plus tôt.

Compte tenu d’une baisse de 5,4% de la valeur ajoutée agricole, la croissance économique nationale se serait établie à 2,3% au quatrième trimestre 2019 au lieu de +2,1% un trimestre auparavant.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 21 Septembre 2022

AMME: Clôture à Rabat du projet "Promotion du développement des systèmes de pompage solaire pour l’irrigation"

Mardi 20 Septembre 2022

Banque mondiale : Renforcement de la coopération avec le département de l’agriculture

Mardi 20 Septembre 2022

Projet GEF-pompage solaire : De nouvelles perspectives pour les agriculteurs

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required