Economie Tout voir

Les compromis de vente soumis à un droit d’enregistrement fixé à 200 dirhams

Les compromis de vente soumis à un droit d’enregistrement fixé à 200 dirhams

Les compromis de vente signés devant les notaires et adouls sont soumis à un droit d’enregistrement fixé à 200 dirhams, en vertu des amendements approuvés, lundi soir, par la Commission des finances et du développement économique de la Chambre des représentants lors du vote de la première partie du projet de Loi de Finances 2019. 

C'est la précision apportée ce jeudi par le cabinet du ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, pour rectfifier les informations parues dans la presse et qui faisaient état d'un montant de 1.000 DH.

A noter que cet amendement doit encore être étudié puis adopté par la Chambre des députés, avant d’être soumis à la Chambre des représentants.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 23 Mai 2021

Bouchareb se penche sur les nouveaux défis de la relance du secteur de l'habitat

Lundi 29 Mars 2021

Crédit immobilier : Le GCAM lance “Sakan Qaraoui”

Mardi 23 Fevrier 2021

Aménagement du territoire et habitat : Signature de 12 contrats-objectifs régionaux 2021

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required