Economie Tout voir

Maroc - France : Coup de fouet aux relations économiques

Maroc - France : Coup de fouet aux relations économiques

 

Le Maroc et la France ont exprimé, jeudi à Paris, leur détermination à booster leurs relations économiques.

Les gouvernements des deux pays encouragent l'accroissement de leurs échanges économiques et réaffirment, dans leur Déclaration conjointe publiée au terme de la Rencontre de haut niveau France-Maroc tenue jeudi à Paris, "la nécessité de mettre en place un cadre général des affaires favorable à la promotion des échanges et des investissements".

Ils ont noté, avec "satisfaction", que la France demeure le premier investisseur étranger au Royaume et que le Maroc est la première destination des investissements français sur le continent africain, et se sont félicités que "le partenariat industriel bilatéral réponde à un dessein productif commun, permettant à de nombreuses sociétés françaises d’accroître leur compétitivité et à leurs partenaires marocaines de renforcer leurs positions sur les marchés tiers, notamment en Afrique".

Les deux gouvernements sont convenus, ajoute la Déclaration, d’examiner les possibilités d’appui aux très petites et moyennes entreprises (TPME) et aux joint-ventures entre les entreprises privées marocaines et françaises, y compris pour des partenariats orientés vers l’Afrique.

Les deux pays ont également noté le grand intérêt de poursuivre leur coopération en matière de transport routier, notamment au sujet des autorisations pour les échanges bilatéraux ou pour le transit, à la lumière de l’accroissement des échanges commerciaux entre les deux pays, tout en tenant compte des enjeux environnementaux liés au transport routier. 

Ils ont aussi noté la tenue de la prochaine réunion de la Commission mixte sur le transport routier au Maroc, au premier trimestre 2020.

Sur un autre sujet, les deux gouvernements se sont résolument engagés à faire de la jeunesse un axe central du partenariat bilatéral et ont marqué l’importance de l’employabilité des jeunes, depuis l’enseignement scolaire et universitaire jusqu’à l’insertion professionnelle. 

Les deux parties se sont félicitées en outre de la coopération décentralisée entre les collectivités françaises et marocaines, à travers la conclusion de plusieurs accords entre les villes et les régions françaises et marocaines, dont la signature du protocole d’entente et d’amitié entre la ville de Paris et la ville de Rabat est la dernière illustration.

En matière énergétique, les deux pays ont confirmé leur volonté de faciliter les échanges d'électricité renouvelable entre les deux rives de la Méditerranée, en particulier entre les cinq pays participants à l’initiative Sustainable Electricity Trade Roadmap, initiée lors de la COP 22 à Marrakech, à savoir l’Allemagne, l’Espagne, la France, le Maroc et le Portugal.

En matière de tourisme, les deux parties sont convenues de convoquer la réunion du comité de suivi Maroc-France pour examiner la mise en œuvre des dispositions de la Feuille de route dans le domaine du tourisme, pour la période 2017-2020, signée lors de la dernière RHN. 

Les deux gouvernements se sont félicités du niveau important des interventions de l’AFD, dont les engagements s’élèvent à 400 M€ par an environ depuis 2017, avec 590 M€ de convention signées sur la seule année 2019, et ont souligné leur volonté de renforcer les partenariats et interventions de l’AFD en prêts accordés au Royaume dans trois domaines : l’appui à la réforme du secteur éducatif et de la formation professionnelle, le secteur de la santé et de la protection sociale, ainsi que la revitalisation économique des territoires ruraux.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 28 Septembre 2021

Visas : Le Maroc réagit à la décision française

Vendredi 18 Juin 2021

Des stars de la chanson française à Marrakech pour l’enregistrement d’un évènement musical

Vendredi 18 Juin 2021

Royal Air Maroc ouvre la ligne Dakhla-Paris

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required