Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Taux directeur : Bank Al-Maghrib maintient le statu quo, mais réduit le taux de la réserve monétaire

Taux directeur : Bank Al-Maghrib maintient le statu quo, mais réduit le taux de la réserve monétaire

Mardi 24 Septembre 2019 Par Laquotidienne

 

Le Conseil de Bank Al-Maghrib a tenu ce mardi 24 septembre sa troisième réunion trimestrielle de l’année.

Lors de cette réunion, il a analysé l’évolution récente de la conjoncture économique et les projections macro-économiques de la banque pour les huit prochains trimestres.

Sur la base de ces évaluations, notamment celles des prévisions à moyen terme de l’inflation, de la croissance, des comptes extérieurs, des conditions monétaires et des finances publiques, le Conseil a jugé que le niveau actuel du taux directeur de 2,25% reste approprié et a décidé de le maintenir inchangé, informe un communiqué de BAM.

Par ailleurs, et au regard de la persistance de besoins importants de liquidité bancaire sur l’horizon de prévision, le Conseil a décidé de réduire le taux de la réserve monétaire de 4% à 2%, permettant ainsi une injection permanente d’un peu plus de 11 milliards de dirhams.

Le Conseil a noté qu’après s’êtreé tablie à 1,9% en2018, l’inflation a nettement ralenti, se situant à 0,2% en moyenne sur les huit premiers mois de l’année, en relation notamment avec la baisse des prix des produits alimentaires à prix volatils.

Selon les prévisions de Bank Al-Maghrib, elle devrait continuer à évoluer à des niveaux faibles au cours des prochains mois pour ressortir à 0,4% sur l’ensemble de l’année;

En 2020, elle s’accélérerait à 1,2%, tirée par sa composante sous- jacente qui, sous l’effet notamment de la reprise attendue de la demande intérieure, atteindrait 1,6% après 0,7% prévu en 2019.

En outre, les dernières données du HCP relatives au premier trimestre indiquent un ralentissement d’une année à l’autre de la croissance de 3,5% à 2,8%, résultat d’une diminution de 3,2% de la valeur ajoutée agricole, après une hausse de 4%, et d’une accélération du rythme des activités non agricoles de 3,3% à 3,8%.

Ces dernières devraient, selon les prévisions de Bank Al- Maghrib, connaître une progression de leur valeur ajoutée de 3,6% en 2019 contre 2,6% en 2018.

Tenant compte également de la révision à la baisse, par le département de l’Agriculture, de l’estimation de la récolte céréalière de la campagne 2018/2019 à 52 millions de quintaux, la valeur ajoutée agricole reculerait de 4,7%, ramenant ainsi la croissance de l’économie nationale à 2,7% en 2019, après 3% un an auparavant.

Pour 2020, la banque table sur une amélioration de la croissance à 3,8%, avec une stabilité du rythme des activités non agricoles à 3,6% et un accroissement de la valeur ajoutée agricole de 6,3%, sous l’hypothèse d’une production céréalière de 80 millions de quintaux. 


S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Bank Al-MAghrib
Partage RéSEAUX SOCIAUX