Développement durable Tout voir

Déchets ménagers : Le Maroc table sur un taux de traitement de 81%

Déchets ménagers : Le Maroc table sur un taux de traitement de 81%

Le Maroc veut traiter 81% des déchets ménagers grâce à la mise en œuvre du Programme national des déchets ménagers (PNDM).

Après achèvement des travaux du centre d'enfouissement et de valorisation de Casablanca, le taux de traitement des déchets ménagers atteindra 81 %, contre 62,44 % actuellement, a indiqué jeudi à Rabat la secrétaire d’État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi, lors du "Carrefour diplomatique" organisé à l'initiative de la Fondation diplomatique au profit du corps diplomatique accrédité au Maroc.

Ce programme, a-t-elle fait savoir, a permis jusqu'ici la création de 25 centres d'enfouissement et de valorisation des déchets, la réhabilitation de 49 décharges non-contrôlées, dont 29 en cours de réhabilitation ou programmés.

Le PNDM vise principalement à augmenter le pourcentage de collecte des déchets selon une approche professionnelle à 90 % en 2022.

Concernant la valorisation des déchets, le programme national vise à développer un processus de tri, de recyclage et de valorisation des déchets par le biais de projets pilotes afin d'augmenter le niveau de recyclage à 30% en 2022, permettant le développement de l'économie verte et la création d’emplois, souligne la secrétaire d'Etat.

Par ailleurs, le Programme national d'assainissement liquide et d'épuration des eaux usées (PNA) a permis d’atteindre un taux d’épuration des eaux usées de 45,4% et la réalisation de 140 stations de traitement des eaux usées (STEP) et émissaires, dont 55 avec le traitement tertiaire.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 03 Novembre 2021

Verdissement du secteur financier : BAM réaffirme l'ancrage de son engagement à l'occasion de la COP26

Mardi 02 Novembre 2021

Justice climatique : L’impératif de répondre aux conséquences des pertes et dommages

Dimanche 31 Octobre 2021

COP26 : Le monde au chevet de la planète

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required