Développement durable Tout voir

Développment durable : Le Maroc expose sa feuille de route en Italie

Développment durable : Le Maroc expose sa feuille de route en Italie

Le Maroc a fait bonne figure  lors du forum “Croissance verte de l’Afrique”, organisé en marge des salons internationaux Ecomondo et key energy, tenus du 26 au 29 octobre à Rimini (Italie).

“Notre pays pourrait bientôt atteindre l’objectif de 50% des énergies issues de sources propres dans son mix énergétique grâce aux investissements massifs qu’il a entrepris dans ce secteur”, a indiqué l’ambassadeur du Maroc à Rome, Youssef Balla, qui intervenait lors du forum “Croissance verte de l’Afrique”, organisé en marge des salons internationaux Ecomondo et key energy, tenus du 26 au 29 octobre à Rimini (Italie).

D’après le diplomate, le Maroc a adopté, sous l’impulsion du Souverain, une approche intégrée, participative et globale pour mettre en place un nouveau modèle de développement. Ce dernier a placé le développement durable au centre de ses préoccupations afin d’assurer une transition sûre vers une économie verte en harmonie avec les efforts internationaux.

L’ambassadeur a, en outre, rappelé que le Royaume a mis en place le Plan climat national 2020-2030 dans le but de renforcer la capacité d’adaptation et d’accélération de la transformation vers une économie à faibles émissions, de mettre en œuvre les politiques nationales à ce niveau et d’encourager l’innovation écologique.

Pour sa part, le directeur général de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE), Said Mouline, a affirmé en substance que le Maroc a mis en place toutes les mesures nécessaires, tant au niveau réglementaire qu’institutionnel.

Le patron de l'AMEE a mis en exergue la nouvelle loi sur les énergies renouvelables et les efforts déployés par les différentes agences qui opèrent efficacement dans ce domaine, en l’occurrence l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), l’AMEE, l’institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et le Cluster solaire.

Mouline a insisté également sur la nécessité de valoriser le potentiel énorme de l’Afrique en instaurant des infrastructures solides et en encourageant l’investissement privé, appelant à impliquer les jeunes compétences dans ce chantier de transition énergétique.

Notons que l’événement qui vise à promouvoir le rôle futur de l’énergie éolienne dans le mix énergétique du continent africain, a été marqué par la participation des entreprises italiennes opérant en Afrique subsaharienne et de représentants institutionnels et associatifs provenant de plusieurs pays africains.

En définitive, notons que l’ambassade marocaine en Italie a mis en place à cette occasion un stand offrant aux différents participants d’Ecomondo et de Key Energy une plateforme d’échange interactive pour faire connaitre les réalisations du pays en matière d’énergies renouvelables et prospecter de nouvelles opportunités.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 21 Septembre 2022

AMME: Clôture à Rabat du projet "Promotion du développement des systèmes de pompage solaire pour l’irrigation"

Mardi 31 Mai 2022

L’AMEE et le le RCREEE collaborent au service de la promotion de l’efficacité énergétique

Vendredi 25 Mars 2022

Réduction de la consommation de carburant : Voici la recette de l'AMEE

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required