Développement durable Tout voir

Evolution du climat marocain : Gare à la hausse de la température et au déclin des précipitations !

Evolution du climat marocain : Gare à la hausse de la température et au déclin des précipitations !

 

-Le Royaume a enregistré un  important déclin du cumul de précipitations de l’ordre de -20% en moyenne annuelle entre 1960 et 2018.

 

Le DEPF Policy Brief de décembre 2020 intitulé : « Le Maroc à l’épreuve du changement climatique : situation, impacts et politiques de réponse dans les secteurs de l’eau et de l’agriculture » apporte un éclairage édifiant de l’impact du changement climatique, entre autres sur la température et la pluviométrie.

Le document révèle que depuis le début du 20ème  siècle, le Maroc a enregistré une augmentation de sa température moyenne annuelle de l’ordre de +1,5°C . Ce réchauffement, observé sur l’ensemble du territoire, est particulièrement marqué sur les 30 dernières années, avec une hausse de +0,42°C/décennie en moyenne depuis 1990.

Ce qui constitue une valeur supérieure à la tendance moyenne sur l’ensemble des continents (+0,28°C/décennie). Le nouveau document fait également état d’un important déclin du cumul de précipitations de l’ordre de -20% en moyenne annuelle entre 1960 et 2018. La diminution est particulièrement marquée en hiver, avec -24% entre décembre et février, contre -14% sur l’ensemble de la saison pluvieuse (octobre à mars).

«En considérant l’évolution du cumul annuel des précipitations sur un siècle, le caractère particulièrement sec des 40 dernières années apparaît assez nettement », alertent les auteurs du nouveau rapport. A noter que la tendance à la hausse des jours consécutifs secs est ainsi relativement marquée sur le Centre du pays et légère sur le Nord-ouest du Royaume.

Par ailleurs, les façades maritimes méditerranéenne et atlantique ont enregistré une augmentation de l’intensité des pluies.

Au final, il ressort du DEPF Policy Brief que le changement climatique se manifeste déjà au Maroc, avec un climat plus chaud et sec et une extension vers le Nord du pays des zones arides à semi-arides, au détriment des zones semi-humides. Cette situation commande la mise en place de politiques publiques ambitieuses en faveur du climat au Maroc.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 25 Octobre 2021

RSE : Lydec maintient le cap

Jeudi 30 Septembre 2021

Centrale solaire d’Erfoud : La pandémie n’a pas eu raison du projet

Jeudi 02 Septembre 2021

États Unis :  l'Ouragan IDA arrive à New York et provoque plusieurs dégâts

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required