Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Financement vert : 111,5 Mds de DH investis au Maroc

Financement vert : 111,5 Mds de DH investis au Maroc

Mercredi 04 Novembre 2020 Par Laquotidienne

 

La mise en place de la Stratégie nationale du développement durable (SNDD), l’organisation de la COP22 de Marrakech et la promotion des énergies renouvelables, lesquelles devraient représenter 52% du mix énergétique à l’horizon 2030, sont autant d’éléments qui montrent que la lutte contre le réchauffement climatique est érigée en priorité par le Royaume. 

En cela, la présentation du premier panorama des financements climat au Maroc qui s’est déroulée aujourd’hui par visioconférence revêt un intérêt particulier. 
D’autant plus qu’en matière de lutte contre le réchauffement climatique, le pays a pris bon nombre d’engagements. 
La manifestation virtuelle, présidée par Abdellatif Zaghnoun, ,Directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), et Rémy Rioux, Directeur général de l'Agence française de développement (AFD), a permis d’en savoir plus sur les  investissements verts au cours des dernières années à l’échelle nationale. 
En effet, le projet du panorama des financements climat au Maroc, porté par la CDG et épaulée par l’AFD, a révélé que sur la période 2011-2018, les investissements verts se sont chiffrés à plus de 111,5 Mds de DH. 
La commande publique représente à elle seule près de 74% de ce montant. 
La production d’énergie, les infrastructures de transport et l’agriculture font partie des secteurs ayant capté les 111,5 Mds de DH investis sur la période. 
«Les investissements verts tournent autour de 14 Mds de DH par an. Or, au regard des engagements du pays, 74 Mds de DH doivent être investis annuellement», alerte le patron de la CDG, qui a fait remarquer que du chemin reste encore à faire en matière de financement climat au Maroc. 
Rappelons que le panorama dresse, entre autres, l’inventaire des flux financiers verts ainsi que les différentes sources de financement. 
Cet outil, qui existe déjà en France, renseigne que, chaque année, les acteurs publics et les bailleurs de fonds internationaux représentent respectivement 46% et 43% des financements verts répertoriés au Maroc. 
Dans le même ordre d'idées, il est important de souligner que l’AFD est une grande pourvoyeuse de financement vert au niveau national. 
Elle consacre près de 60% des financements alloués annuellement au Maroc au climat. Sachant que chaque année, les engagements de l’Agence française dans le Royaume oscillent entre 450 et 500 millions d’euros. 

M.Diao

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
développement durable
Partage RéSEAUX SOCIAUX