Economie Tout voir

Le FMI salue la «résilience» de l’économie marocaine

Le FMI salue la «résilience» de l’économie marocaine

L’économie marocaine "a continué de faire preuve de résilience face aux divers chocs", a souligné le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) au terme des consultations de 2024 au titre de l’article IV avec le Maroc.
 

L’économie marocaine a une fois de plus fait preuve de résilience face aux chocs négatifs en 2023, alors que l’activité économique s’est accélérée, que l’inflation a ralenti et que le déficit du compte courant s’est réduit malgré les vents contraires liés à la pénurie d’eau, le tremblement de terre de septembre dernier et une croissance plus faible dans la zone euro, a affirmé le FMI dans un communiqué publié mercredi.

Les administrateurs de l'institution financière basée à Washington ont été encouragés par "les progrès" réalisés par le Maroc concernant le respect des conditions de l’accord au titre de la facilité pour la résilience et la durabilité, a souligné le communiqué.

Ils ont également salué les efforts en cours liés au programme national de l'eau et les plans visant à atteindre zéro émission nette d'ici 2050.

De même, ils ont convenu que le Maroc continue de remplir les critères de qualification pour la ligne de crédit modulable (LCM), "compte tenu de ses politiques macroéconomiques et de ses cadres politiques institutionnels très solides, ainsi que de son engagement en faveur de la poursuite des réformes", a indiqué l'institution de Bretton Woods.

"L’ambitieux" plan d’infrastructure annoncé par le Royaume, notamment dans les secteurs de l’eau et de l’énergie, devrait stimuler l’investissement et la croissance au cours des prochaines années, a souligné l'institution financière internationale.

Le compte courant devrait converger progressivement vers la norme à moyen terme, a relevé la même source, notant que le déficit budgétaire en 2023 était inférieur au niveau projeté dans le budget, et les autorités ont réitéré leur engagement en faveur d'un assainissement budgétaire progressif au cours des trois prochaines années.

La mise en œuvre du programme de réformes structurelles s'est poursuivie, notamment en ce qui concerne la refonte des systèmes de protection sociale, de santé et d'éducation, a relevé le communiqué.

Le Conseil d'administration du FMI a, en outre, salué les politiques macroéconomiques et les cadres institutionnels "très solides" mis en place par le Maroc et "qui ont soutenu la reprise de la croissance et la baisse de l’inflation".

Les administrateurs ont aussi exprimé leur soutien à la politique monétaire de Bank Al-Maghrib (BAM), saluant "les progrès" du Maroc en matière de renforcement de son cadre de surveillance et de réglementation financière.

Ils ont également salué la "ferme détermination" du Maroc à mettre en œuvre des réformes structurelles, notant que la réforme des systèmes de protection sociale, de santé et d’éducation améliorerait l’équité et la qualité de l’accès et soutiendrait le capital humain à long terme.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 21 Mai 2024

L’UE adopte la législation sur l’IA, une première à l’échelle mondiale

Mercredi 15 Mai 2024

La BERD prévoit une croissance de 3 % dans l'ensemble de ses régions en 2024

Vendredi 03 Mai 2024

L'Espagne accueille 16,1 millions de touristes au 1T 2024, un record

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required