Economie Tout voir

Affaire Maati Monjib : Le procureur du Roi répond aux rumeurs

Affaire Maati Monjib : Le procureur du Roi répond aux rumeurs

 Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Rabat annonce que les déclarations publiées par Maati Monjib sur certains réseaux sociaux en date du 13 octobre 2021, dans lesquelles il prétend être interdit abusivement de voyager sont "contraires à la réalité et complètement loin de la vérité".

 

Pour preuve, Monjib fait l’objet d’une procédure relative au blanchiment d’argent instruite par le juge d’instruction et, qu’après avoir été détenu dans le cadre de cette affaire, le juge d’instruction lui a accordé la liberté provisoire conditionnée par deux mesures de contrôle judiciaire, à savoir la fermeture des frontières à son encontre et le retrait de passeport, indique un communiqué du procureur du Roi.

En date du 07 octobre 2021, Monjib a formulé, par l'intermédiaire de ses avocats, une requête pour la levée du gel de son compte bancaire et de ses biens, la récupération de son passeport et l’ouverture des frontières devant lui, laquelle a été rejetée par le juge d’instruction le 13 octobre 2021.

Monjib s'est présenté à l'aéroport de Rabat-Salé afin de quitter le territoire national, bien que la décision de fermeture des frontières prise à son encontre reste toujours en vigueur, du fait que le juge d'instruction n'a pas accédé à sa demande.

Les biens de Maati Monjib ont été gelés en liaison avec ladite affaire en tant que mesure conservatoire habituellement appliquée dans les dossiers de blanchiment d'argent.

Sur la base de toutes ces données, les allégations de Maati Monjib relatives à une prétendue interdiction abusive de voyager demeurent contraires à la réalité au regard du maintien de la décision par le juge d'instruction, comme il a été expliqué précédemment, conclut le communiqué.





 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 05 Juillet 2022

Architecture : «Il faut mettre en valeur les richesses patrimoniales et identitaires des villes africaines»

Mardi 05 Juillet 2022

Mohammed VI : « Dans la plupart des pays africains, la dette hypothèque l’avenir des générations montantes»

Mardi 05 Juillet 2022

Aid Al-Adha: La demande estimée à environ 5,6 millions de têtes d'ovins et caprins

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required