Economie Tout voir

Casablanca-Settat : La méthode Mhidia

Casablanca-Settat : La méthode Mhidia

A peine nommé par le Roi Mohammed VI, que le nouveau wali de Casablanca-Settat, Mohamed Mhidia, a d'ores et déjà entamé une série d’actions contre les nombreux problèmes dont souffre la région.

La lutte contre la pénurie d’eau, la réduction du taux de chômage ainsi que la gestion des problématiques liées à l’habitat, figurent parmi les principaux axes de sa feuille de route.

 

Par M. Ait Ouaanna

Cœur battant du pays avec une contribution au PIB qui s’élève à 32%, la région de Casablanca-Settat s’apprête à prendre un nouveau souffle, grâce à l’arrivée de son tout nouveau wali, Mohamed Mhidia. La région, qui abrite de nombreux projets structurants dans différents domaines, notamment la santé, les infrastructures, l’industrie ou encore l’agriculture, demeure tout de même assujettie à une série de problèmes.

L’installation de Mhidia au poste de nouveau wali de CasablancaSettat a suscité un vent d'optimisme auprès des habitants de la région, qui placent de grands espoirs en ce gouverneur chevronné, ayant dirigé plusieurs régions du Royaume, aux réalités socioéconomiques variées.

D’ailleurs, dès les premiers jours suivant la passation de pouvoirs entre Ahmidouch et Mhidia à la tête de la wilaya, ce dernier a mis en place une panoplie de mesures visant à mettre fin à l’anarchie, particulièrement au niveau de la métropole. C’est le cas notamment de la traque sans merci menée ces dernières semaines contre les marchands ambulants casablancais, dans le cadre d’une vaste campagne de libération du domaine public, lancée par les autorités de la ville, sous l'ordre du nouveau patron de la wilaya.

Des vidéos montrant les interventions des autorités en vue de libérer l’espace public de toutes formes d’occupation, dont les charrettes, ont été relayées en masse sur les réseaux sociaux. Ces opérations ont été bien accueillies par les habitants, qui n’ont toutefois pas manqué de souligner la nécessité de trouver d’autres alternatives aux vendeurs ambulants.

Outre la libération de la voie publique, Mhidia a débloqué en un tour de main certains projets restés en stand-by pendant de longues années. Il s’agit entre autres du projet de construction du Centre d'enfouissement et de valorisation des déchets ménagers du Grand Casablanca, ou encore celui de la route reliant le port de Casablanca à la zone logistique de Zenata.

Un mandat «lourd»

Disparités territoriales, insuffisance des ressources hydriques, hausse du taux de chômage, prolifération des bidonvilles et de l’habitat insalubre, mauvaise gestion des déchets, pollution, difficultés de mobilité, problèmes urbanistiques, retards dans la réalisation des projets, gestion déléguée des services publics…

La région de Casablanca-Settat souffre de plusieurs maux et Mohamed Mhidia a donc la lourde tâche de redresser la barre. Présidant récemment une session extraordinaire du Conseil de la région, le nouveau wali a dévoilé ses priorités pour Casablanca-Settat, qui constitue l'une des principales zones économiques du Maroc.

En effet, cette première sortie officielle a été l'occasion pour le wali de partager son analyse des enjeux majeurs auxquels fait face la région, tout en mettant en lumière les projets stratégiques qu'il compte initier. Ainsi, il a souligné l'importance de la coordination entre les acteurs régionaux pour relever les défis complexes qui caractérisent la région. Dans le même ordre d’idées, Mhidia a affirmé que la réussite dans cette «bataille» exigeait un travail continu et acharné, précisant que «la seule méthode qui vaille, est celle du travail».

La pénurie d'eau s'est imposée comme la priorité suprême de la feuille de route du nouveau wali. Conscient de l'urgence de la situation, Mhidia a relevé que la résolution de cette problématique est désormais un impératif majeur, suivi de près par des initiatives visant à stimuler l'emploi, renforcer le transport, et remédier aux problèmes liés à l'habitat. Dans ce sens, il a fait part de son ambition de créer de nouvelles zones industrielles dans chaque ville de la région.

Cette action va non seulement offrir des opportunités d'emploi, mais également permettre de se préparer aux grands événements sportifs internationaux à venir, notamment la CAN 2025 et la Coupe du monde 2030, qui nécessitent une modernisation des infrastructures. Cette session extraordinaire a également été marquée par l’approbation de projets structurants visant à réduire les disparités territoriales et à améliorer les prestations de proximité.

La région de Médiouna a été particulièrement mise en avant, notamment à travers la réalisation et la gestion du centre d'enfouissement et de valorisation des déchets ménagers. In fine, Mohamed Mhidia semble déterminé à reproduire à Casablanca-Settat le succès qu’il a remporté dans d’autres régions du Maroc, notamment TangerTétouan-Al Hoceima. Ainsi, les prochains mois seront cruciaux pour ce nouveau wali, qui doit prouver sa capacité à transformer ses ambitions en réalisations tangibles. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 02 Mars 2024

Ligue des Champions : Le Wydad Casablanca éliminé malgré sa victoire face à l’ASEC Mimosas

Samedi 02 Mars 2024

Alerte Météo: Le ministère de l'Équipement appelle à la vigilance sur les routes

Samedi 02 Mars 2024

Fortes rafales de vent ce dimanche au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required