Economie Tout voir

Le digital, un levier pour la gouvernance de l’eau

Le digital, un levier pour la gouvernance de l’eau

Il y a une année, le Roi Mohammed VI avait appelé dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire, à la nécessité de recourir aux innovations et technologies nouvelles, dans le domaine de l’économie de l’eau et de la réutilisation des eaux usées.

A cet égard, le Conseil de la région de Casablanca-Settat et Maroc Numeric Cluster ont donné, mercredi 25 octobre 2023 à Casablanca, le coup d’envoi de la 4ème édition de Future in Africa, sous le thème : «Le digital pour une meilleure gestion de l'eau». 

Cet événement qui se poursuit jusqu’au 26 octobre, a pour objectif de mettre l’accent sur les différentes opportunités qu’offrent les nouvelles technologies pour faire face à la pénurie d’eau dont souffre le Maroc depuis de nombreuses années. Rappelons que selon le World Resources Institute, le Royaume occupe la 27ème place sur 164 pays les plus menacés par le stress hydrique. 

Dans son mot d’ouverture, Abdellatif Maâzouz, président du Conseil de la région Casablanca-Settat, a souligné que la gestion de l’eau figure parmi les axes prioritaires du programme de développement régional 2022-2027. Il a également précisé qu’au niveau de la région, il existe 98% des eaux usées qui ne sont pas traitées, notant que cela peut être évité grâce au digital.

Par ailleurs, Maâzouz a souligné que ce conclave a pour mission principale de pousser la réflexion dans ce sens, afin d'améliorer le rendement des investissements en eau, et d’économiser cette ressource qui est de plus en plus rare.

Pour sa part, Mehdi Kettani, président de Maroc Numeric Cluster, a relevé que «le Royaume a toujours été conscient de l'importance de l'eau et de sa rareté. Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a entrepris de nombreuses initiatives pour garantir l'accès à cette ressource essentielle à tous les citoyens». 

Intervenant lors d’une table ronde intitulée : «Le digital peut-il changer le cours de l'eau ?», Hamou Bensaadout, Directeur général de l'hydraulique au sein du ministère de l'Équipement et de l'Eau, a indiqué que le digital est un levier pour la gouvernance et la performance de l'eau à plusieurs niveaux, notant qu'il permet notamment la planification des ressources en eau, des ouvrages et de la politique de l’eau.

«Le digital appuie aussi la gestion de l'eau grâce notamment aux outils permettant le suivi de la situation de l'eau, des niveaux des rivières et des nappes phréatiques et la prévision des phénomènes extrêmes comme les inondations. D’ailleurs, le digital est au centre du projet du transfert de l'eau du bassin de la Moulouya au bassin Bouregreg dans la mesure où ce projet est doté d'un système de télégestion pour suivre la qualité de l'eau en temps réel et éviter ainsi tout risque de transfert d’eau polluée», a-t-il ajouté.

De son côté, Redouane Arrach, secrétaire général du département de l'Agriculture au ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, a affirmé que «le degré de maturité du digital dans le secteur agricole demeure en deçà d’autres domaines, tels la finance, la Bourse, la banque et l'aéronautique qui sont au sommet en matière de développement, d'utilisation du digital et d'exploitation d'opportunités de croissance du numérique».

Dans le même ordre d’idées, Arrach a indiqué que la jeunesse est ouverte au numérique, d’où l’importance de rendre l'agriculture plus attractive à travers le digital et de créer des opportunités en faveur des startups pour investir dans ce domaine. Il a par ailleurs mis la lumière sur le rôle de l’intelligence artificielle pour pouvoir exploiter les importantes données réunies grâce à la big data, notant que le Maroc ne cesse de promouvoir le secteur agricole et d'optimiser l’utilisation de l’eau dans ce secteur.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 28 Juin 2024

Bilan de Tebboune : Eau secours !

Mardi 25 Juin 2024

Irrigation/Dessalement de l'eau de mer : Le Maroc, pionnier dans les partenariats public-privé, selon Sadiki

Mercredi 22 Mai 2024

Digitalisation du commerce : Le MIC, Visa et Al Barid Bank renforcent leur partenariat

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required