Economie Tout voir

Elargissement de l’AMO : 1,6 million de travailleurs non-salariés immatriculés à la CNSS en 4 mois

Elargissement de l’AMO : 1,6 million de travailleurs non-salariés immatriculés à la CNSS en 4 mois

Dans le cadre de la mise en œuvre du chantier de la généralisation de la protection sociale, lancé le 14 avril 2021 par le Roi Mohammed VI, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) compte intégrer, sur une période s’étalant sur 4 trimestres, plus de 8,7 millions des travailleurs non-salariés (TNS) au régime de l'assurance maladie obligatoire (AMO).

Il s’agit notamment des commerçants et artisans tenant une comptabilité, les médecins, les autoentrepreneurs, les pharmaciens, les dentistes, les notaires, les paramédicaux et les personnes assujetties à la Contribution professionnelle unique (CPU).

Présentant l’état d’avancement de la généralisation de la couverture sociale aux travailleurs non-salariés, Lahcen Laghdir, Directeur général adjoint de la CNSS, a souligné lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi 6 avril 2022 à Casablanca, que 1 641 557 TNS ont intégré le régime de l’AMO depuis le 1er décembre 2021, précisant que la plupart des immatriculations concerne les agriculteurs, avec un total de 766 440 personnes.

«Après la promulgation de la loi n° 09-21 relative à la protection sociale, la quasi-totalité des décrets a été publiée. Représentant environ 3,2 millions de travailleurs non-salariés, ces décrets ont été promulgués et publiés. De plus, l’ensemble des conventions entre les Organismes de liaison (OL), qui représentent les différentes catégories socioprofessionnelles et la CNSS, ont été établies», a-t-il indiqué.

Détaillant le processus d’identification et d’immatriculation des TNS, Lahcen Laghdir explique que les organismes de liaison, notamment la Direction générale des impôts, Poste du Maroc, le ministère de la Santé, ou encore le ministère du Transport, détiennent l’ensemble des registres de leurs adhérents.  Après la réception de la liste des personnes concernées, la Caisse procède à un travail de réhabilitation, puis une immatriculation de masse pour ces populations.

Une fois cette tâche accomplie, la CNSS informe le TNS à travers un SMS, puis met à sa disposition un portail qui va lui permettre de déclarer les membres de sa famille et de payer ses cotisations.

«Aujourd’hui, presque 210 000 TNS ont créé un compte sur le portail CNSS et ont pu déclarer les membres de leur famille, à savoir 72 000 conjoints et 131 000 enfants, ce qui porte le nombre de bénéficiaires déclarés à ce jour à 1 845 862», précise la même source.

Sur les 1 641 557 personnes, 198 646 TNS ont des droits ouverts à l’AMO, dont 160 381 CPU et 22 958 autoentrepreneurs.

Concernant les artisans, les professionnels de transport (Taxi) et les agriculteurs, le droit à l’AMO sera ouvert à partir du mois de mai.

Au niveau de l’évolution du nombre de dossiers AMO déposés en 2022, la CNSS indique que près de 1.400 dossiers sont déposés quotidiennement par les TNS, dont la majorité constituée de dossiers de remboursement.

Afin de mieux gérer la relation avec les assurés, la Caisse a adopté de nombreuses mesures logistiques et organisationnelles.

Il s’agit notamment du lancement du portail macnss.ma, qui permet d’effectuer l’ensemble des démarches en ligne, la mise en place d’un serveur vocal interactif et d’un centre d’appel pour accompagner les personnes ayant besoin d’une assistance pour utiliser les moyens digitaux, puis l’extension du réseau des agences,  en portant leur nombre à 170.

Cette conférence a également été l'occasion pour présenter la campagne de communication lancée par la CNSS à partir du 1er Ramadan.

D’une durée de 90 jours, cette campagne a pour objectif d’accélérer les démarches d’adhésion et d’expliquer de manière pédagogique, mobilisatrice et surtout ciblée les avantages de l’AMO afin de lever d’éventuelles confusions.

M. A. O.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 24 Mars 2022

CNDP / CNSS : La généralisation de la couverture sociale et la protection de données en débat à Rabat

Jeudi 03 Mars 2022

AMI : Les médecins libéraux contestent les prélèvements bancaires «illégaux» de la CNSS

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required