Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Industrie textile: L'AMITH voit grand pour le Maroc

Industrie textile: L'AMITH voit grand pour le Maroc

Vendredi 16 Juillet 2021 Par Laquotidienne

 

Le Maroc in Mode se pare de ses plus beaux atours pour revenir en force et en design. La 18ème édition offre un patchwork impressionnant de créativité, d’espace et de couleurs, tout en mettant en avant le made in Morocco.

 

Jeudi 15 juillet, une conférence de presse a eu lieu devant un parterre assez réduit de journalistes et de partenaires. En effet, après une pause de presque 2 ans, pandémie oblige, l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) a annoncé de grands changements pour le salon Maroc in Mode (MIM).

Cela commence par le lieu. Désormais, Marrakech cède volontiers la place à El Jadida, plus précisément au Parc d’exposition Mohammed VI. Cet espace de 29 hectares a été conçu dans le respect des normes internationales d’exposition. Il permet des atouts de design et de performance à travers des innovations structurelles modernes. Rendez-vous est pris pour les 24 et 25 novembre 2021. Mohamed Boubouh, président de l’AMITH, nous présente le nouveau concept du salon MIM.

«Lorsque nous avons été élus il y a 2 ans, parmi nos promesses de campagne électorale, nous avions promis de faire une rupture entre l’ancien Maroc in Mode et le nouveau. Nous étions convaincus que l’ancien Maroc in Mode ne reflétait pas l’image de notre secteur et que nous pouvions vraiment mieux faire. Non seulement nous avons fait mieux, mais nous avons fait appel aux meilleures compétences existantes aujourd’hui sur le marché. Nous avons conçu un Maroc in Mode qui est à l’image des salons internationaux que l’on peut voir aussi bien en France, en Allemagne et partout dans le monde», souligne-t-il d’emblée. Et d’ajouter «Les industriels ont maintenant compris que le secteur du textile et de l’habilement doit absolument marcher avec ses deux pieds : aussi bien l’export que le marché local. L’export est estimé à 38.000.000.000 dirhams, tandis que ( le marché local est estimé entre 45 et 50.000.000.000 dirhams. C’est donc un marché qui est tout aussi important. Ce que les industriels ont bien compris, c’est qu’il faut absolument, dans le futur, s’intéresser aussi bien à l’export qu’au marché local», conclut Mohamed Boubouh.

L’AMITH plaide pour l’innovation à travers une architecture spécialisée en réalisations vertes. Le salon de MIM adoptera désormais une architecture dynamique et unique à travers une construction démontable et réutilisable, réalisée à partir de matériaux durables.  

MIM marque de son empreinte la prochaine édition qui  s’inscrit dans le changement d’image et de paradigme.

Le renouveau de MIM commence par une nouvelle charte graphique empreinte de dynamisme et de modernité.
 Aujourd'hui, la responsabilité sociale et environnementale est au centre des préoccupations de tous les secteurs. Ce constat conforte les choix faits par le secteur du textile et habillement marocain pour son développement, priorisant la durabilité dans tous ses aspects, sociaux, environnementaux et économiques.  

La prochaine édition de MIM sera «DAYEM». Le choix du mot en arabe n’est pas fortuit, cette édition mise sur la durabilité, c’est-à-dire une industrie textile marocaine, qui capitalise sur son savoir-faire historique pour répondre aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs.

Pour sa part, Fatima-Zahra Alaoui, DG de l’AMITH, a insisté sur la promotion de l’image et de la communication. «Effectivement, nous avons fait des études de perception au niveau des marchés principalement de l’Europe du nord. Ce sont des marchés où nous ne nous sommes pas connus. A chaque fois les réponses étaient identiques. Soit ils ne connaissent pas l’offre marocaine ou ont une perception qui n’est pas la bonne, soit ils ont une mauvaise image. Du coup, nous avons considéré que la première étape à prendre dans le chantier que nous menons aujourd’hui est de corriger cette vision et donner la vraie perception de l’industrie marocaine». La valeur ajoutée du made in Morocco est indéniable, insiste Fatima-Zahra Alaoui. «La motivation de la marque Maroc, c’est pareil, ça vient d’un constat. Nous sommes l’un des premiers fournisseurs de l’Europe en termes d’habillement et de textile. C’est inconcevable d’être dans les marchés les plus exigeants et que nous ne soyons pas en mesure de répondre à la demande de nos propres concitoyens. C’est là où nous avons pris conscience de la nécessité de redonner confiance aux consommateurs marocains dans le produit "la marque Maroc". Il est donc impératif de définir la marque Maroc, communiquer dessus et mettre en avant le savoir-faire marocain», assure-t-elle.

Flagship de tout un secteur

Le salon MIM est une véritable plateforme internationale pour les professionnels du textile et de l’habillement. Il permet d’aller à la rencontre de toute une industrie, et de construire des projets communs.

Pour l’édition 2021, le salon prend une nouvelle dimension et élargit son offre à tous les maillons de la chaine textile.

Ainsi, un espace grandeur nature sera dédié aux confectionneurs marocains qui apportent les solutions appropriées aux marques et aux distributeurs nationaux et internationaux.

En outre, le Maroc in Mode 2021 propose aux visiteurs, acheteurs, distributeurs et designers, une offre complète de nouveautés et matières textiles venant du monde entier et répondant aux besoins et spécificités de chaque entreprise.

Un nouvel espace dédié aux industriels du textile de maison dont des tissus d’ameublement, tapis, linge de maison, literie .... Un espace avec un large choix d’entreprises sélectionnées afin de proposer des gammes innovantes, diversifiées et complémentaires.

L’édition 2021 crée un pôle «innovation» qui sera l’occasion de rencontrer de grands spécialistes mondiaux de la machinerie textile. Ces derniers présenteront les nouvelles technologies qui font évoluer le secteur.

 Les accessoires et services ne seront pas en reste, ils seront également au menu du salon «MIM».  

Cependant, le Maroc in Mode change d’ambition pour viser :

  • Un plus large visitorat national et international grâce à un meilleur maillage des relais internationaux ; 

  • Un hall de 9.400 m2 vs 4.000 m2 par le passé ; 

  • Une surface d'exposition de 3.000 m2 vs 1.800 m2 ; 

  • Un budget communication multiplié par 4 ; 

  • Une animation renforcée (espaces tendances, partenariats avec des coopératives, programme de conférences ...). 


A propos de l’industrie du textile et de l’habillement

Le monde s’est retrouvé confiné en mars 2020. Ce confinement a engendré un arrêt quasi-total de notre activité à l’export pendant plusieurs mois. En conséquence, l’industrie textile- habillement marocaine a enregistré une baisse vertigineuse sur les 5 premiers mois de l’année 2020, qui a atteint 34% par rapport aux 5 premiers mois de l’année 2019.

Cependant, depuis le début de l’année 2020, avec le nouveau déconfinement en Europe, les commandes ont repris, et les exportations d’habillement ont enregistré une croissance de 47,2% les 5 premiers mois de l’année 2021 en comparaison à la même période en 2020 (selon les chiffres de l’Office des changes).

Toutefois, l’année 2020 a été une année exceptionnelle à tous les niveaux, et ne devrait pas être considérée comme une année de référence. Il est donc plus pertinent de comparer la performance 2021 à celle de 2019. Les exportations du secteur enregistrent, sur cette période, une baisse de 4% seulement par rapport aux 5 premiers mois de 2019. Le secteur revient donc à son rythme de croisière, et 2021 devrait être une très bonne année pour le secteur à condition que de nouveaux reconfinements ne viennent pas perturber cette projection.

L’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement

Depuis 1960, l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement est l’institution de consultation et de collaboration de l’État dans la conception et l’exécution des politiques, programmes et instruments facilitateurs qui conduisent au développement socioéconomique du secteur et du pays.

De la formation à la promotion à travers tout le Royaume et à l’international, l’AMITH intègre les normes de gouvernance environnementale et sociale à l’ensemble de ses procédures et de ses actions. Elle œuvre au fil des jours pour accompagner ses membres dans leur processus de développement et d’amélioration.

I.Z

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Actualités Marocaines Textile AMITH Salon Maroc in Mode MIM Habillement «DAYEM»
Partage RéSEAUX SOCIAUX