Economie Tout voir

Le trafic aérien mondial de passagers s’est élevé à 3 milliards durant le premier semestre de 2022

Le trafic aérien mondial de passagers s’est élevé à 3 milliards durant le premier semestre de 2022

Le trafic aérien mondial des passagers s’est élevé à 3 milliards de voyageurs au cours du premier semestre 2022, soit 69 % du trafic de 2019, a indiqué, lundi à Marrakech, le Directeur général du Conseil International des Aéroports (ACI monde), Luis Felipe de Oliveira.

"La reprise est principalement due à l’envolée soudaine de la demande de voyages aériens durant l’été 2022 dans l’hémisphère Nord, suite à l’assouplissement des restrictions de voyage, qui a entraîné une demande plus élevée que prévu", a-t-il relevé lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle du Conseil International des Aéroports (ACI Monde/Afrique).

Dans ce sens, il a souligné qu’en dépit de "ces vents contraires", le trafic aérien devrait globalement continuer à augmenter au second semestre 2022 avec un nombre prévisionnel de 6,8 milliards de passagers à la fin de l’année, soit 74 % du trafic de 2019, relevant que selon la projection actuelle, le trafic mondial de passagers devrait atteindre les niveaux de 2019 à la fin de 2023, avec une reprise en année pleine pour atteindre les niveaux de 2019 à l’horizon 2024.

"Nous devrons travailler ensemble pour répondre durablement à la croissance de la capacité afin de maximiser les avantages sociaux et économiques de l’aviation, à travers le renforcement de la main-d’œuvre de l’aviation, investir dans les infrastructures actuelles et nouvelles, moderniser les cadres politiques mondiaux en matière de redevances aéroportuaires afin d’encourager la durabilité, l’efficacité et l’investissement dans les infrastructures et de procurer des avantages aux voyageurs", a-t-il soutenu.

Par ailleurs, M. Luis Felipe de Oliveira a souligné que l’adoption, il y a quelques semaines lors de la 41ème assemblée de l’OACI, par un grand nombre de gouvernements de par le monde, d’un objectif climatique à long terme pour l’aviation, représente un jalon important dans l’effort de décarbonisation du secteur de l’aviation.

De son côté, le Président d’ACI Afrique, M. Emanuel Chaves, a estimé que "ACI Afrique" continue de croître en tant qu'organisation régionale, avec une empreinte de 71 membres d'aéroports opérant dans 53 pays africains et gérant plus de 265 aéroports.

"ACI Afrique reste déterminée à soutenir la stratégie et la feuille de route de tous les aéroports africains vers une sûreté, une sécurité, des meilleures pratiques industrielles, la décarbonisation, la transformation numérique et la durabilité accrue", a-t-il enchainé, relevant que cette organisation régionale continuera de même d'apporter son soutien indéfectible aux aéroports africains, et en particulier, sur la voie de l'amélioration des normes de sécurité et du niveau de certification des aérodromes sur le continent à travers ses différents programmes et services d'assistance.

Dans ce sillage, M. Chavez a indiqué qu'au niveau régional, la mauvaise connectivité, le protectionnisme et les contraintes systémiques continuent de peser sur l'industrie de l'aviation, tandis que le marché unique du transport aérien en Afrique, la zone de libre-échange continentale africaine et le protocole de l'Union africaine sur la libre circulation des personnes demeurent les leviers de croissance potentiels de cette industrie, relevant que "ACI Afrique" ne ménagera aucun effort pour contribuer pleinement à la réalisation des objectifs de l'Union africaine (UA).

Le secrétaire général d’ACI Afrique, M. Ali Tounsi, a pour sa part, relevé que la participation à ce congrès de plus de 500 délégués venus des quatre coins du monde, témoigne une fois de plus des opportunités que ce continent a à offrir au monde, et en particulier à l'industrie aéronautique.

"Cette rencontre représente une nouvelle occasion pour les aéroports africains de repenser leur vision et leurs stratégies commerciales, d'adopter l'innovation et de travailler à la décarbonisation de l'industrie de l'aviation pour un avenir meilleur, plus prospère et hautement résilient", a-t-il ajouté, relevant que l’Afrique est appelée à consolider la main-d’œuvre, d'attirer de nouveaux talents et de développer de nouvelles compétences.

La Conférence annuelle du Conseil International des Aéroports (ACI Monde/Afrique) connait la participation de près de 600 décideurs, gestionnaires d’aéroports, des industriels, des responsables de l’aviation civile africaine et internationale, et des membres d’organisations internationales, issus de 65 pays, dont 35 pays africains.

Cet événement, qui constitue le plus grand rassemblement des aéroports dans le monde, sert de plateforme pour la partage des bonnes pratiques, et la proposition de solutions innovantes et réalistes et l’élaboration de recommandations de nature à enrichir les expériences des différents participants et inspirer les gouvernements, les décideurs et les organisations internationales, ainsi que les législateurs et les parties prenantes de l’industrie de l’aviation civile.

En marge de cet évènement, diverses réunions et séances de travail seront organisées notamment l’Assemblée Générale d’ACI Monde, les Conseils d’Administration d’ACI monde et d’ACI Afrique, des réunions des groupes régionaux et des formations au profit des participants.

A rappeler que le Maroc accueille ce congrès pour la troisième fois après 1994 et 2011.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 09 Decembre 2022

Riyad : Akhannouch représente le Roi au Sommet sino-arabe

Vendredi 09 Decembre 2022

Adoption du projet de loi sur l'AMO pour les personnes inactives

Jeudi 08 Decembre 2022

Alerte météo. Pluies localement fortes et parfois orageuses dans plusieurs provinces

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required