Economie Tout voir

Maroc : La croissance économique à 2,4% au troisième trimestre 2023

Maroc : La croissance économique à 2,4% au troisième trimestre 2023

L’économie nationale aurait progressé de 2,4% au troisième trimestre 2023, en variation annuelle, appuyée par une hausse de la valeur ajoutée agricole. Hors agriculture, l’activité aurait évolué au même rythme (+2,4%), tirée principalement par les services non marchands, selon le haut-commissariat au Plan.

Le retournement à la hausse de la demande intérieure, prévu au deuxième trimestre 2023, se serait différé au troisième trimestre. Les dépenses de consommation des administrations publiques se seraient renforcées, affichant une hausse de 3,6%, au lieu de +3,1% au trimestre précédent. Celles des ménages, encore exposées au maintien des tensions inflationnistes élevées et à la faible dynamique des revenus d’activité, auraient connu une hausse de 0,7% au cours de la même période. 

Elles auraient été particulièrement alimentées par un recours plus intensifié à l’épargne, dans un contexte de maintien du renchérissement du crédit bancaire. 

L’augmentation des dépenses des ménages aurait principalement profité aux biens domestiques, alors que celles consacrées aux produits agroalimentaires et agricoles auraient faiblement diminué. 

L’investissement aurait de nouveau apporté une contribution négative à la croissance économique nationale. En variation annuelle, la formation brute de capital se serait infléchie de 2,7% au troisième trimestre 2023, après une baisse de 3,1% le trimestre précédent. 

Bien que les sociétés non financières aient abordé le choc du ralentissement de la demande extérieure dans une position financière moins dégradée, leurs dépenses d’investissement se seraient abaissées, notamment au niveau des entreprises opérant dans l’industries et certaines branches tertiaires. 

Selon les résultats de la dernière enquête de conjoncture réalisée par le HCP auprès des commerçants du gros, les intentions de commande relatives aux biens d’équipement industriels et informatiques se seraient inscrites en baisse de 1,7 et 5 points respectivement, en variations annuelles. 

 

Progression de l’activité agricole

La valeur ajoutée agricole se serait améliorée de 6% au troisième trimestre 2023, en variation annuelle, au lieu de 6,3% un trimestre plus tôt. 

Cette performance aurait été soutenue, comme au trimestre précédent, par la progression de 62% de la production des céréales pour par rapport à 2022.

Les autres cultures auraient été marquées par une faiblesse relative des récoltes, qui aurait engendré une hausse des prix à la consommation des légumes et des fruits frais de 24,1% et 9,2% respectivement, au cours des deux premiers mois du troisième trimestre 2023, en variation annuelle. 

Les prix des filières animales se seraient, également, accrus, notamment ceux de la viande rouge en hausse de 15,7%, en variation annuelle, au cours de la même période. 

Le renforcement du ralentissement de l’économie mondiale et les effets induits liés aux conditions climatiques particulièrement sèches auraient pesé sur les activités hors agriculture, ramenant leur évolution annuelle à +2,4% au troisième trimestre 2023, au lieu de +3,2% au début de l’année.

Cette croissance aurait été principalement le fait des branches tertiaires qui auraient sensiblement décéléré après deux années de performances soutenues.

En variation annuelle, leur valeur ajoutée se serait accrue de 3,3%, en variation annuelle, au troisième trimestre 2023, au lieu de +4,4% un trimestre plus tôt, pâtissant du ralentissement de la demande adressée aux services marchands. 

Dans le commerce, l’activité serait restée, également, peu dynamique. Selon la dernière enquête de conjoncture, les intentions d’achat et d’approvisionnement se seraient réduites dans l’ensemble du secteur de commerce de gros comparativement à la même période de l’année passée.

La conjoncture aurait été particulièrement mal orientée dans le commerce des biens agricoles et agroalimentaires, sur fond du maintien des niveaux élevés des prix.     

Compte tenu des estimations sectorielles et des indicateurs collectés jusqu’à fin septembre 2023, la croissance économique nationale se serait, ainsi, établie à +2,4%, au troisième trimestre 2023, au lieu de +2,3%, le trimestre précédent.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 24 Juin 2024

Secteur manufacturier : Les pistes pour améliorer la production

Vendredi 21 Juin 2024

Inflation : L'indice des prix à la consommation baisse de 0,2% à fin mai

Vendredi 14 Juin 2024

Industries manufacturières : Hausse de 2% de l'indice de la production au T1-2024

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required