Economie Tout voir

Le Maroc et les Etats-Unis explorent de nouveaux horizons de partenariat

Le Maroc et les Etats-Unis explorent de nouveaux horizons de partenariat

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a reçu, lundi 25 mars 2024 à Rabat, une délégation de membres du Congrès américain composée de six sénateurs, représentant les partis républicain et démocrate, accompagnés de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Maroc. 

Cette rencontre s’est tenue en présence de la ministre de la  Transition énergétique et du Développement durable et du ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des politiques publiques,

En effet, la délégation effectue une visite de travail dans le Royaume, dans le cadre de l’examen des moyens de renforcer les relations stratégiques entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, sous la conduite des deux Chefs d’Etat, le Roi Mohammed VI et le Président américain Joe Biden. 

Au cours de cette rencontre, les deux parties ont mis en lumière les différents volets de la coopération bilatérale multisectorielle, exprimant leur satisfaction quant à l’évolution positive du volume des échanges commerciaux, qui sont passés de 43,4 milliards de dirhams en 2021 à 68,9 milliards de dirhams actuellement. 

Les deux parties ont également souligné la capacité du Maroc à constituer une plateforme pour les investissements américains dans le continent africain, dans le cadre d’un partenariat mutuellement bénéfique. 

Le Chef du gouvernement a assuré, lors de cette audience, que les relations bilatérales entre Rabat et Washington s'appuient sur une étroite coordination au sujet d’un ensemble de questions régionales et internationales, mettant en exergue le leadership du Maroc et sa contribution à la consolidation de la stabilité dans la région de l’Afrique du nord et du Moyen-orient. 

Le Chef du gouvernement a également exprimé la considération du Royaume du Maroc pour la position des Etats-Unis d’Amérique, qui ont reconnu fin 2020 la souveraineté du Maroc sur son Sahara et formulé leur soutien pour le plan d’autonomie, en tant que solution sérieuse, réaliste et crédible.  

Ces entretiens ont également été l’occasion de souligner les relations historiques séculaires entre les deux pays, depuis la signature en 1787 du traité de paix et d’amitié maroco-américain, qui constitue le plus ancien à avoir été signé par les Etats-Unis d’Amérique avec un pays tiers.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 21 Mai 2024

Le Maroc et les États-Unis renforcent leur coopération militaire

Vendredi 17 Mai 2024

IFE : «Une subvention allant de 850.000 euros à 6 millions d’euros par projet»

Jeudi 16 Mai 2024

L’ANAPEC conclut un partenariat avec le service public d’emploi togolais

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required