Economie Tout voir

PLF-2024 : Le gouvernement poursuit les programmes “Awrach” et “Forsa”

PLF-2024 : Le gouvernement poursuit les programmes “Awrach” et “Forsa”

Le gouvernement compte poursuivre en 2024 les programme "Awrach" et "Forsa", selon la note d'orientation du projet de loi de finances (PLF) au titre de prochain exercice.

Depuis son lancement en mars 2023, la deuxième édition de "Awrach" a marqué plusieurs nouveautés visant à renforcer l'insertion économique des jeunes, notamment dans le volet lié au dispositif de soutien de l'insertion durable, précise la note.

Ce volet est ouvert au profit des petites entreprises dont le chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas 10 millions de dirhams (MDH) au cours des trois dernières années.

Par ailleurs, les personnes non diplômées ont pu bénéficier de formations qualifiantes financées par l’État pour renforcer leurs capacités et les adapter avec les offres d'emploi.

S'agissant du programme "Forsa", l'année 2024 marquera la réalisation d'une évaluation globale de ce programme afin d'émettre un guide de référence des bonnes pratiques en matière d'accompagnement et d'encadrement des porteurs de projets, pour un démarrage prometteur dans ce domaine, lit-on dans la même note.

Le programme "Forsa", qui vise l’accompagnement et le financement de 10.000 porteurs de projets au cours de l'année 2023, a réalisé des progrès tangibles en termes d’avancement, puisque plus de 30.000 projets ont été acceptés dans divers secteurs économiques, répartis sur différentes préfectures et régions, dont 23.000 projets sont accompagnés dans le cadre d'incubateurs créés à cet effet, et 1.400 projets ont bénéficié de financements.

Le gouvernement veille sur l’accompagnement et le suivi des porteurs de projets, en tenant compte des principes de justice spatiale et de l'approche genre, à travers lesquels il vise à porter de 20% à 30% le pourcentage de femmes bénéficiaires lors de la deuxième édition du programme.

Le gouvernement compte poursuivre en 2024 les programme "Awrach" et "Forsa", selon la note d'orientation du projet de loi de finances (PLF) au titre de prochain exercice.

Depuis son lancement en mars 2023, la deuxième édition de "Awrach" a marqué plusieurs nouveautés visant à renforcer l'insertion économique des jeunes, notamment dans le volet lié au dispositif de soutien de l'insertion durable, précise la note.

Ce volet est ouvert au profit des petites entreprises dont le chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas 10 millions de dirhams (MDH) au cours des trois dernières années.

Par ailleurs, les personnes non diplômées ont pu bénéficier de formations qualifiantes financées par l’État pour renforcer leurs capacités et les adapter avec les offres d'emploi.

S'agissant du programme "Forsa", l'année 2024 marquera la réalisation d'une évaluation globale de ce programme afin d'émettre un guide de référence des bonnes pratiques en matière d'accompagnement et d'encadrement des porteurs de projets, pour un démarrage prometteur dans ce domaine, lit-on dans la même note.

Le programme "Forsa", qui vise l’accompagnement et le financement de 10.000 porteurs de projets au cours de l'année 2023, a réalisé des progrès tangibles en termes d’avancement, puisque plus de 30.000 projets ont été acceptés dans divers secteurs économiques, répartis sur différentes préfectures et régions, dont 23.000 projets sont accompagnés dans le cadre d'incubateurs créés à cet effet, et 1.400 projets ont bénéficié de financements.

Le gouvernement veille sur l’accompagnement et le suivi des porteurs de projets, en tenant compte des principes de justice spatiale et de l'approche genre, à travers lesquels il vise à porter de 20% à 30% le pourcentage de femmes bénéficiaires lors de la deuxième édition du programme.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 11 Juillet 2024

Le gouvernement annonce une augmentation de 1000 DH des salaires des infirmiers et techniciens de la santé

Jeudi 06 Juin 2024

Baitas : «La sécheresse responsable de la baisse de l'emploi agricole »

Lundi 03 Juin 2024

Égypte : Démission du gouvernement, Moustafa Madbouli chargé de former un nouveau cabinet

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required