Economie Tout voir

Réforme du HCP : Lahlimi lève le voile sur la teneur du nouveau programme d’activités

Réforme du HCP : Lahlimi lève le voile sur la teneur du nouveau programme d’activités

L’intervention de Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au Plan, a permis d’en savoir plus sur les priorités de l’institution qui a lancé son nouveau portail.

 

Depuis le message du Souverain à l’ouverture du Parlement en octobre 2021 appelant à la refonte institutionnelle du HCP, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Plusieurs observateurs et experts se sont attelés à tenter de définir les futures missions et vocations de l’entité publique indépendante.

C’est en cela que l’organisation de la rencontre qui s’est déroulée, lundi 4 juillet à Rabat, et portant sur la présentation du programme d’activités pour la période 2022-2025 du HCP, est opportune à plusieurs égards. L’intervention de Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au Plan, a permis d’en savoir plus sur les priorités de l’institution qui a lancé son nouveau portail. Rappelons d’emblée que la réforme exigée par le Souverain s’inscrit dans le cadre stratégique du nouveau modèle de développement (NMD) et des objectifs du développement durable.

«Aujourd’hui, le référentiel stratégique de nos activités d’enquêtes et d’études s’enrichit et se structure par les orientations économiques, sociales, environnementales et territoriales retenues par le NMD et actées par le Souverain, comme base du pacte national de développement de notre pays», dixit en substance le patron du HCP.

Une analyse rigoureuse du NMD serait engagée afin d’en tester la cohérence interne et dégager les indicateurs et indices nécessaires au suivi et à l’évaluation des politiques publiques à la lumière de cette convergence. Lahlimi n’a pas manqué de souligner qu’un état des lieux de l’appareil de production et des échanges économiques, sociaux et culturels avec  l’environnement régional et international, permet, seul, de faire un bilan circonstancié des performances des politiques publiques. Cela donne aussi, entre autres, la possibilité de planifier les ressorts de la croissance économique du pays, sa cohésion sociale et son rayonnement culturel.

Plusieurs enquêtes en cours de réalisation

La figure tutélaire de l’entité indépendante a révélé que des enquêtes de structure, particulièrement lourdes, sont en cours de préparation ou déjà amorcées. «Certaines à caractère économique et d’autres à vocation sociale seront couronnées par le grand chantier du recensement général de la population et de l’habitat», explique le HCP.

Notons que les enquêtes précitées couvrent l’ensemble du territoire national avec des échantillons suffisamment larges et permettront d’éclairer la situation au niveau des unités administratives les plus pertinentes. Les enquêtes en question porteront sur les structures économiques, l’informel, les institutions sans but lucratif (ISBL), les niveaux de vie des ménages et la famille marocaine. A cela s’ajoute l’emploi du temps des Marocains.

«Le recensement général de la population et de l’habitat viendra couronner ces grandes enquêtes, actualisera la population légale du Maroc et fournira l’éclairage précis sur les structures démographiques et socioéconomiques des populations et les conditions d’habitation des ménages», souligne Lahlimi.

Notons que les autres axes du programme d’activités pour les années à venir ont trait à la promotion de la régionalisation de l’échange institutionnel de l’information statistique et économique et l’enchérissement de l’arsenal d’outils dédiés aux analyses économiques et sociales. L’institution qui mise sur la collaboration avec ses divers partenaires, érige également en priorité le parachèvement du processus de digitalisation de son modèle de gestion et l’élargissement de la gamme des modes de dissémination des produits. Notons enfin que le HCP s’évertuera au cours des années à venir à bâtir une meilleure perception gouvernementale de la problématique de ses ressources humaines. A titre illustratif, l’institution a enregistré durant les cinq dernières années un besoin en recrutement de 168 postes alors que les départs en retraite prévus pour la période 2022-2025 s’élèvent à 472 personnes. D’après la dernière étude de gestion prévisionnelle des emplois, réalisée cette année, l’institution aura besoin en moyenne de 90 nouvelles recrues par an sur la période 2022-2025.

 

HCP

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 12 Aout 2022

Maroc : Près de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes

Mercredi 03 Aout 2022

HCP: Les services et “l’agriculture, forêt et pêche”, premiers pourvoyeurs d’emploi au deuxième trimestre 2022

Mercredi 03 Aout 2022

HCP : Le taux de chômage recule à 11,2% au T2-2022

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required