Economie Tout voir

Année Scolaire 2023/2024 : Les nouvelles mesures du ministère de l'éducation

Année Scolaire 2023/2024 : Les nouvelles mesures du ministère de l'éducation

Le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement primaire et du Sport vient d'annoncer une réforme pour l'année scolaire 2023/2024, avec pour objectif principal la gestion du temps scolaire et l'amélioration de l'organisation éducative des élèves de toutes les filières.

Cette annonce intervient dans le cadre d'un plan national intégré, visant à maximiser les apprentissages et à garantir l'équité des opportunités pour tous les apprenants.

L'une des mesures de cette réforme consiste en la prolongation de l'année scolaire de manière uniforme d'une semaine pour toutes les filières éducatives. Cette extension vise à offrir aux élèves un espace temporel supplémentaire propice à la consolidation de leurs acquis.

Le plan prévoit également une adaptation des programmes d'études à tous les niveaux, assurant ainsi l'achèvement des matières prévues. L'accent sera mis sur les apprentissages essentiels, tant au niveau actuel que comme base solide pour les niveaux suivants.

Pour soutenir les élèves dans cette transition, des mécanismes de support éducatif seront renforcés. L'objectif est d'accompagner les apprenantes et apprenants afin de les aider à consolider leurs acquis de manière efficace.

Un autre aspect de cette réforme réside dans la garantie du droit à l'éducation pour tous les élèves, avec une attention particulière portée à l'égalité des chances. Cette mesure vise à s'assurer que chaque élève ait un accès équitable à une éducation de qualité.

Le calendrier des examens nationaux, régionaux et locaux sera également ajusté, avec le report d'une semaine des dates prévues initialement. Le point culminant sera le lancement des épreuves du baccalauréat le 10 juin 2024, plutôt que la date initiale du 3 juin 2024.

Le ministère souligne l'importance de la coordination avec tous les acteurs et partenaires pour garantir le succès de cette réforme. Des efforts seront déployés pour harmoniser les systèmes de gestion informatique des examens, en tenant compte des spécificités de chaque établissement éducatif. Toutes les mesures nécessaires, qu'elles soient administratives, éducatives ou financières, seront prises au niveau régional et local, y compris la mise en œuvre de plans détaillés sur le terrain.

Par ailleurs, le ministère appelle à la collaboration de tous les acteurs de la communauté éducative pour garantir le succès de cette réforme.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 03 Mars 2024

Riyad : Le Maroc réaffirme son rejet absolu des violations du droit humanitaire à Gaza

Dimanche 03 Mars 2024

Les pays du CCG réaffirment leurs positions constantes soutenant la marocanité du Sahara

Samedi 02 Mars 2024

Ligue des Champions : Le Wydad Casablanca éliminé malgré sa victoire face à l’ASEC Mimosas

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required