Economie Tout voir

La Stratégie Maroc digitale 2030 bientôt lancée

La Stratégie Maroc digitale 2030 bientôt lancée

La Stratégie Maroc digitale 2030, élaborée par le gouvernement, sera lancée dans les prochaines semaines, a annoncé, mercredi à Marrakech, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

"Cette stratégie est le fruit d’une synergie et d’une collaboration intense entre les différents acteurs des secteurs public et privé", a souligné  Akhannouch, qui s’exprimait à l’ouverture du Gitex Africa 2024, notant que l’Exécutif place la transition numérique en tête de ses priorités.

La stratégie Maroc digital 2030, a-t-il précisé, repose sur deux axes majeurs, le premier portant sur la digitalisation des services publics, tandis que le deuxième axe est destiné à insuffler une nouvelle dynamique à l’économie numérique, "afin de mettre au point des solutions numériques marocaines et de créer de la valeur ajoutée et des postes d’emploi".

"Le défi majeur qui se pose en matière d’accompagnement de la mise en oeuvre de cette stratégie consiste à former, aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif, les jeunes talents et compétences", a-t-il fait observer. Afin de réaliser cet objectif, a rappelé Akhannouch, le Royaume a signé en 2023 un accord pour tripler le nombre des lauréats dans le domaine de la digitalisation à l’horizon 2027.

Le Maroc a également signé plusieurs accords avec de nombreuses sociétés multinationales leaders, spécialisées dans les domaines des technologies de l’information, de la recherche et du développement afin d’accélérer le chantier de la transition numérique et de consolider les capacités humaines locales, a indiqué le Chef du gouvernement.

Et de poursuivre : "la transition numérique n’est pas un luxe technologique, mais un levier essentiel pour la consolidation de la coopération entre les pays africains, dans la mesure où elle offre des solutions concrètes aux défis auxquels fait face le continent, promeut le développement durable et garantit un environnement favorisant le renforcement de l’intégration africaine".

Il a, dans ce sens, mis en avant la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI visant à raffermir les liens de fraternité et d’amitié, et les échanges entre les pays africains, dans un esprit gagnant-gagnant mettant à profit les potentialités prometteuses du Continent.

Akhannouch a fait remarquer, à ce propos, que Gitex Africa constitue une plateforme exceptionnelle pour débattre des moyens à même de positionner l’Afrique en tant que producteur et consommateur de la technologie numérique.

"Aujourd’hui, la transition numérique représente un facteur incontournable de la coopération entre les pays africains, contribuant, en plus du développement technologique, à la croissance économique, sociale et politique en Afrique", a-t-il dit.

Le commerce entre les pays africains, souvent pénalisé par l’insuffisance des infrastructures et les procédures administratives complexes, bénéficiera considérablement de la digitalisation, a soutenu le Chef du gouvernement, notant que les plateformes e-commerce et de paiement en ligne sont à même de simplifier les opérations commerciales, de réduire leurs coûts et de renforcer leur efficience.

La digitalisation, en tant que moteur de l’innovation, favorise le développement de concepts et de solutions nouvelles, tels que les hackathons et les start-ups numériques, ce qui stimule l’entrepreneuriat et la création d’emplois, a-t-il enchainé.

A la lumière de ces mutations, la fintech joue un rôle crucial en favorisant l’intégration des marchés financiers africains, a-t-il dit, relevant que les services de paiement en ligne et e-bancaires contribuent à la réalisation de davantage d’intégration financière y compris dans les zones rurales.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 21 Juin 2024

Facturation électronique : Une pierre angulaire dans la lutte contre l'économie souterraine

Lundi 10 Juin 2024

Secteurs productifs : Akhannouch se tresse des lauriers

Mardi 04 Juin 2024

Séisme d’Al Haouz : 1,2 Md de DH d’aide directe accordée à plus de 63.000 familles

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required