Economie Tout voir

Tourisme : Le Maroc à la reconquête du marché allemand

Tourisme : Le Maroc à la reconquête du marché allemand

● Du 5 au 7 mars s’est tenu, à Berlin, le Salon mondial du tourisme ITB avec la participation de plus de 180 pays dont le Maroc. 

● Avant la pandémie du Covid-19, le Royaume pouvait attirer plus d’un million de touristes allemands. Toutefois, la cadence est aujourd’hui beaucoup moins importante. Ce qui pousse les acteurs concernés à redoubler d’efforts afin de rectifier le tir et récupérer un client hautement stratégique. 

 

Par M.Boukhari

Le Maroc est une destination touristique populaire pour les voyageurs du monde entier, et le marché allemand ne fait pas exception.

Selon de récentes données de l’Observatoire du tourisme, durant le mois de janvier 2024, le volume des arrivées de touristes aux postes frontières a atteint 992.541 touristes avec une évolution de 10% par rapport à janvier 2023. Parmi les principaux marchés émetteurs figure l’Allemagne qui a enregistré une performance de 28%. Une performance certes satisfaisante mais qui reste en deçà de celle réalisée en 2019, soit avant la pandémie du Covid-19. 

En effet, le secteur hôtelier marocain a, en 2019, bénéficié d'une forte présence de visiteurs allemands, avec 1.745.560 nuitées enregistrées. Toutefois, la fermeture des frontières marocaines suite à l’enregistrement de nombreux cas de Covid-19 a nettement ralenti l’arrivée de touristes allemands. Avant cela, les Allemands figuraient parmi les plus gros dépensiers étrangers dans les voyages internationaux.

«Dans les années précédant la pandémie de Corona, le tourisme en Allemagne était en croissance continue. Les dépenses de voyage des Allemands augmentaient régulièrement jusqu'à atteindre 69,5 milliards d'euros en 2019», lit-on dans un récent Toolbox co-réalisé par la Confédération nationale du tourisme (CNT) et l’Office national marocain du tourisme (ONMT), dont FNH détient une copie. 

La même source indique que l'année 2020 a marqué un tournant. De fait, les dépenses de voyage des Allemands ont baissé de 54% pour atteindre 31,9 milliards d'euros. En 2021, une autre baisse a été enregistrée; estimée  à 28,8 milliards d'euros.

Par ailleurs, en 2022, le désir de voyager des Allemands est de retour - les dépenses de voyage ont doublé par rapport à l'année précédente pour atteindre 58,6 milliards d'euros. «Un développement extrêmement positif, malgré la guerre en Ukraine et l'inflation élevée», précise-t-on. 

«Si l’on parle en termes de vision stratégique, le marché allemand demeure très important car non seulement il s’agit de la 1ère économie en Europe mais parce qu’en 2030, il va y avoir 151 millions de voyageurs allemands, soit les deuxièmes après les Chinois. Sur 1,328 milliard de voyageurs prévus en 2030, 251 millions seront des Chinois et 151 millions d’Allemands. Le Maroc devrait alors mieux se positionner et récupérer ce qui a été perdu notamment durant la période Covid-10», nous explique Zouhir Bouhout, expert en tourisme. 

Et de poursuivre : «En 2023, le marché allemand a progressé de 64% et pendant cette même année, nous avons enregistré l’arrivée de 280.000 touristes en provenance de l’Allemagne. Ledit marché a connu une baisse très importante en 2020 et 2021 voire même en 2022 en termes de nuitées. Pour ce qui est de l’année 2024, on parle d’une progression de 21% en janvier par rapport à la même période en 2023». 

Ce dernier reste toutefois convaincu que les résultats atteints en 2019 ne seront pas récupérés sauf opération exceptionnelle. «Je suppose que si jamais nous maintenons le même rythme de récupération, et qu’en fin d’année nous enregistrons une progression de 28% de ce marché, nous allons encore être à -5% voire même à -10% des résultats réalisés en 2019 en termes d’arrivées et nous serons à moins 20% en termes de nuitées». 

Collaborer avec les TO 

En ce qui concerne les attributs associés au Maroc, le Toolbox fait savoir que l’aspect le plus notable pour les touristes allemands demeure l'ensoleillement du pays. Ces derniers accordent également une importance de taille aux sites touristiques et au patrimoine culturel et se disent attirés par les nouvelles expériences. 

Qui plus est, pour les Allemands, le Maroc correspond aux segments du «Zen attitude» et «l’expérimentateur curieux».

«Les destinations concurrentes ont profité des mesures prises par le Maroc lors de la période Covid afin de capter le marché allemand. On doit alors fournir plus d’efforts sachant que ce rythme de récupération est plutôt bon. Notre participation au salon de Berlin ITB doit être remarquable et il faudrait miser sur les opérations de promotion. Le marché allemand est très costaud en sus d’être contrôlé par les tours opérateurs (50% des voyages passent par les TO) et c’est avec eux qu’on devrait collaborer», conclut Bouhout.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 10 Avril 2024

Sanchez : «Nous entretenons une excellente coopération avec le Maroc»

Mercredi 10 Avril 2024

Fortes pluies, grandes chaleurs : Quid du climat au Maroc

Mardi 09 Avril 2024

La digitalisation : Une solution clef pour attirer les touristes vers les régions moins urbanisées du Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required