Economie Tout voir

Tout ce qu’il faut savoir sur l'inclusion financière dans la région MENA

Tout ce qu’il faut savoir sur l'inclusion financière dans la région MENA

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, 42% des femmes ont désormais un compte contre 54% des hommes, un progrès important depuis 2017, année où l'écart entre les sexes en matière de possession de comptes était de 17 points de pourcentage, selon la Banque mondiale.

"La hausse des taux de possession d'un compte dans la région passe largement par la numérisation des paiements actuellement effectués en espèces, notamment pour la vente de produits agricoles et le versement des salaires du secteur privé", peut-on lire dans la base de données Global Findex 2021 publiée mercredi par la Banque mondiale.

Le passage a des modes d'épargne formels recèle aussi un important potentiel : actuellement, environ 14 millions d'adultes sans compte bancaire dans la région, dont 7 millions de femmes, épargnent au moyen de méthodes semi-formelles, soutient l'organisation basée à Washington. Voici les autres résultats clés pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de l'enquête Global Findex 2021 :


- 48% des adultes en ont un compte dans une institution financière ou par l'intermédiaire d'un fournisseur de services d'argent mobile en 2021, contre 71% des adultes dans les économies en développement; ce chiffre est en hausse par rapport à 43% des adultes ayant un compte en 2017.


- 34% des adultes en Cisjordanie et à Gaza ont un compte, soit une augmentation de 9 points de pourcentage. 44% des adultes au Maroc ont un compte, soit une augmentation de 16 points de pourcentage depuis 2017.


- 54% des hommes et 42% des femmes ont un compte, soit un écart entre les sexes de 13 points de pourcentage (deux fois la moyenne des pays en développement).


- L’écart entre les sexes a diminué, alors qu'il était de 17 points de pourcentage en 2017. Au Maroc, cet écart est passé de 25 à 23%.

 

- En Égypte, l'écart entre les sexes est passé de 12 points de pourcentage en 2017 à 6 points de pourcentage en 2017.


- 40% des adultes, soit plus de huit titulaires de compte sur dix, utilisent leur compte pour effectuer ou recevoir un paiement numérique (contre 57 % en 2017), comparé à 33% des adultes en 2017.


- Les femmes sont 13% moins susceptibles que les hommes d'utiliser les paiements numériques, mais parmi ceux qui ont un compte, les femmes ne sont que 5 points de pourcentage moins susceptibles que les hommes d'utiliser les paiements numériques.


- Environ 10 millions d'adultes non bancarisés dans la région reçoivent des paiements agricoles en espèces et environ 20 millions reçoivent des salaires du secteur privé en espèces. Ces chiffres montrent qu'il est possible d'élargir l'accès aux services financiers en numérisant les paiements en espèces.


- 6% des adultes utilisent leur compte pour effectuer des paiements marchands en magasin ou en ligne à l'aide d'une carte téléphone ou Internet.


- 12% des adultes payant des services publics dans la région MENA utilisent leur compte pour payer.


- 56% des adultes disent qu'ils pourraient trouver de l'argent supplémentaire de manière fiable en cas d'urgence.


- 50% des adultes comptent sur la famille et les amis comme principale source de fonds d'urgence - le taux le plus élevé parmi les régions en développement -, mais près de la moitié de ces personnes dit qu'il serait très difficile d'obtenir de l'argent supplémentaire.

 

- Les femmes sont 9 points de pourcentage moins susceptibles que les hommes de dire qu'elles pourraient trouver de l'argent supplémentaire en cas d'urgence.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 25 Juillet 2022

Maroc-Banque mondiale : 500 millions de dollars pour renforcer le capital humain

Lundi 25 Juillet 2022

Avito s’associe à la Banque Mondiale pour accompagner les femmes entrepreneures au Maroc

Lundi 25 Juillet 2022

MENA: Les femmes largement sous-représentées dans le secteur de l’énergie

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required