Economie Tout voir

Transport/Logistique : Nécessité d'asseoir une souveraineté nationale

Transport/Logistique : Nécessité d'asseoir une souveraineté nationale

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a souligné, vendredi à Casablanca, l'importance d'asseoir une souveraineté nationale à même de répondre aux enjeux et défis du transport et de la logistique.

Intervenant lors d'une conférence-débat tenue à l'initiative de la Fondation universitaire Links à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) – Université Hassan II de Casablanca, Abdeljalil a mis l'accent la nécessité de promouvoir une souveraineté pour ces secteurs exposés à l'influence des événements internationaux.

Cette rencontre a été aussi l'occasion pour le ministre de présenter un aperçu sur le transport au Maroc et de revenir sur les multiples défis de ce secteur, dont l'accessibilité, la sécurité, la qualité et l'énergie.

Il s'agit également des externalités négatives du transport, des défis technologiques, ainsi que des sujets de vulnérabilité et de financement, a ajouté Abdeljalil.

Côté perspectives, le ministre a mis en avant quatre axes de travail. Un premier lié à la mobilité des personnes, a-t-il fait savoir, précisant que l'objectif de cet axe est de trouver des solutions pour fournir aux citoyens un transport inclusif et durable répondant à ses attentes.

Le deuxième axe est en rapport avec le transport de marchandises, comme étant vecteur de compétitivité économique et de la croissance économique et sociale au Maroc, a poursuivi Abdeljalil.

Le troisième axe est celui de la logistique, d'après le ministre qui a souligné que la stratégie logistique est bien connue depuis maintenant dix ans au Maroc. Toutefois, le problème réside dans le déploiement de cette stratégie, a-t-il relevé. "Nous essayerons d'accélérer sa réalisation dans la partie plateforme logistique".

S'agissant du quatrième axe, il est lié à l'élaboration d'un plan de transformation numérique du secteur et de l'amélioration de sa gouvernance, a indiqué Abdeljalil.

Au volet de la compétitivité du transport de marchandises, le ministre a fait état d'un travail en concertation avec les professionnels pour mettre en place un certain nombre de mesures en faveur du secteur. "Elles sont déjà identifiées", a-t-il assuré.

"Sur la partie logistique, nous essayerons de faire avancer les plateformes logistiques à Agadir, Fès, Midelt, Marrakech, Casablanca et Kenitra pour accélérer leur réalisation, tout en maintenant la mise à niveau du secteur en rapport avec les acteurs (normalisation, développement des compétences et optimisation des chaînes)", a dit Abdeljalil.

Pour ce qui est de la transformation digitale, le ministre a mis l'accent sur l'importance de digitaliser les services pour en faciliter l'accès, ainsi que de mener une réflexion sur la mise en place d'un cadre réglementaire pour permettre de nouvelles mobilités (transport intelligent), avant de travailler sur le sujet du Big Data.

Pour sa part, l'expert en logistique internationale, El Mostafa Fakhir, s'est félicité de cette rencontre qui a permis aux participants de s'enquérir la vision du ministère à l'égard de ce secteur, lequel a démontré son importance durant la crise du covid-19 et celle de l'Ukraine.

Il a, dans ce sens, appelé les responsables à doter le secteur d'un ensemble d'acteurs compétitifs pour accompagner l'émergence de l'économie nationale sur le plan industriel ainsi qu'en matière de tourisme.

De son côté, le Doyen de la FSJE – Université Hassan II de Casablanca, Abdellatif Komat, a expliqué que le but d'une telle rencontre est de renforcer le pont entre l'environnement socio-économique et le milieu académique pour le bénéfice des étudiants.

La logistique, a-t-il fait savoir, constitue une branche importante au sein de la faculté qui offre un ensemble de cursus et de formations aux étudiants.

Et de conclure: "Dans le cadre de ces rencontres, nous aspirons également à dénicher des thématiques pour les étudiants du niveau Master et pour les doctorants afin de leur permettre de traiter des sujets d’actualité sociétaux et organisationnels à vocation de rehausser la qualité de la recherche scientifique".

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 30 Juin 2022

Inflation : Têtu, ce gouvernement !

Jeudi 30 Juin 2022

Aid Al-Adha: très chers moutons

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required