Economie Tout voir

Transporteurs: Les chouchous du gouvernement

Transporteurs: Les chouchous du gouvernement

L’inflation nous fait des misères. Ici comme ailleurs, la hausse des prix à la consommation contraint les ménages à faire des arbitrages budgétaires. Parce que tous les prix ont augmenté. Partout. Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation américain a augmenté de 7,7% en octobre par rapport au même mois de 2021, son taux annuel le plus bas depuis janvier dernier, selon le département du Travail.

Dans la zone Euro, l’inflation a atteint 10,6% en octobre, après avoir enregistré en septembre une hausse de 9,9% en glissement annuel. Au niveau de la zone OCDE, l’inflation a augmenté en septembre 2022 pour atteindre 10,5% en glissement annuel, après 10,3% en août. Et une inflation à deux chiffres a été enregistrée en septembre 2022 dans 19 des 38 pays de l’OCDE. Le Maroc subit également de plein fouet cette vague de hausse des prix. L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois d’octobre 2022, une hausse de 0,4% par rapport au mois précédent.

D’après le haut-commissariat au Plan, comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 8,1% à fin octobre 2022, conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 13,8% et de celui des produits non alimentaires de 4,3%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une hausse de 0,1% pour la «Santé» à 12,6% pour  le «Transport», renseigne le HCP.

Cette hausse de 12,6% du «Transport» est pour le moins paradoxale, compte tenu de l’aide dont bénéficient les professionnels du transport routier depuis plusieurs mois. D’ailleurs, compte tenu de la conjoncture actuelle marquée par la continuité de la hausse des prix des carburants, le gouvernement vient de décider d’augmenter de 40% la valeur du soutien qui leur est accordé concernant le montant de la septième tranche, octroyée depuis le lundi 21 novembre 2022.

Rappelons-le, ce soutien accordé aux professionnels vise à préserver le pouvoir d'achat des citoyens et à assurer la continuité des services de transport des personnes et l'approvisionnement des différents marchés et chantiers. Mais il est difficile pour le citoyen d’apprécier véritablement l’impact de cette aide des transporteurs sur sa bourse. Car il paye toujours tout plus cher, du carburant aux produits alimentaires consommés couramment. Peut-être faudrait-il évaluer la portée de ce dispositif et voir s’il profite réellement aux citoyens. Mais le gouvernement ne se risquerait jamais sur ce terrain. Les transporteurs ont un pouvoir de nuisance économique trop important. Il préfère donc les chouchouter. 

 

Par D. William

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 07 Decembre 2022

Énergies renouvelables : Inauguration d'une centrale photovoltaïque à Mohammedia

Mercredi 07 Decembre 2022

Quarts de finale de la Coupe du monde : La RAM lance un nouveau programme de vols pour les supporters marocains

Mercredi 07 Decembre 2022

Quarts de finale de la Coupe du monde : La RAM lance un nouveau programme de vols pour les supporters marocains

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required