Politique Tout voir

La Chambre de commerce suisse au Maroc souhaite établir son premier bureau régional à Marrakech

La Chambre de commerce suisse au Maroc souhaite établir son premier bureau régional à Marrakech

Christophe De Figueiredo, président de la Chambre de commerce suisse au Maroc a confirmé que son institution a décidé d'installer  son premier bureau régional dans la ville de Marrakech.

Christophe De Figueiredo, président de la Chambre de commerce suisse au Maroc a confirmé que son institution a décidé d'installer  son premier bureau régional dans la ville de Marrakech, en raison de la riche histoire qui lie cette ville à la Suisse, en plus du  fait que de nombreux Suisses viennent à Marrakech pendant les vacances, et que d'autres citoyens suisses ont choisi de résider  dans la ville ocre, en particulier les retraités, qui admirent  le climat de la ville ainsi que le mode de vie des habitants de Marrakech. 

Dans une déclaration a  la presse, lors d'une visite dans la ville de Marrakech pour passer en revue des investissements déjà réalisés, De Figueiredo a indiqué que la création de ce bureau s'inscrit dans le cadre du programme fixé par la Chambre de commerce Suisse, qui vise à créer des bureaux dans diverses régions du Royaume affiliées à la Chambre de commerce suisse, en plus du siège de la région de Casablanca, en tant que capitale économique du Maroc.

A cet égard, Christophe De Figueiredo a déclaré : « Nous allons lancer les activités de la Chambre de commerce suisse de Marrakech afin de renforcer la coopération entre les deux pays », notant que la ville de Marrakech n'est pas seulement une destination touristique, mais une zone industrielle et une destination pour les entrepreneurs et hommes d'affaires marocains et suisses.

Il a ajouté que les hommes d'affaires suisses s'intéressent davantage à Marrakech-Safi, notamment dans l'industrie hôtelière, étant donné que la Suisse possède, entre autres une école hôtelière à Lausanne, connue comme la meilleure école hôtelière du monde,  en plus du fait qu'un certain nombre de diplômés de cette école sont ou ont été à la tête des établissements hôteliers les plus importants de la Ville Rouge.

soulignant  l'énorme potentiel de croissance et de développement qui doit être exploité sur le plan économique et commercial, Christophe De Figueiredo s'est félicité, dans ce contexte, de la bonne présence des entreprises suisses,  entre 40 et 50 unités actives dans le Royaume, ce qui a permis la création de valeur ajoutée, assurant notamment le Transfert des connaissances, procurant plus de 10 000 emplois.

Le responsable suisse a évoqué la présence d'investisseurs suisses dans le Royaume depuis des décennies, qui s'intéressent à un plusieurs  secteurs, dont l'agriculture, la pharma, l’industrie, ajoutant qu'il est possible d'œuvrer au renforcement de cette coopération entre les deux pays, , et plus particulièrement dans le domaine de l'irrigation et des technologies modernes liées à l'agriculture, à l'énergie, à la formation et à la formation professionnelle, qui sont considérées comme pionnières.

A propos des relations économiques bilatérales, Christophe a salué la qualité des relations entre le Maroc et la Suisse, notant qu'au cours des 100 dernières années, ces relations ont été caractérisées par la diversité et la richesse, dans le respect mutuel, et le renforcement des liens économiques, a travers le nombre des transactions entre les deux pays qui ont atteint entre 600 et 700 millions d'euros, malgré que la balance des échanges soit toujours en faveur de la Suisse, et qu'il soit possible de relever le niveau des transactions, ce qui demande un travail pour bien définir les qualifications dont regorge le Maroc , qui est la porte d'accès distinguée pour accéder à l'Afrique en raison de sa situation géographique et géostratégique, avec les Suisses, et en retour, les Marocains sont familiarisés avec la Suisse, qui est considérée comme le pays de l'innovation par excellence et le pays des petits et moyennes entreprises, industrie, agriculture, tourisme et autres.

Monsieur Christophe De Figueiredo  a exprimé sa satisfaction quant au niveau de coopération existant entre les deux pays, bien qu'il espère un meilleur niveau que cela, notant qu'il est possible de renforcer cette coopération dans le domaine des moyennes et petites entreprises, en particulier l'aspect lié à la formation continue, ainsi que la mise en place de grands projets à forte valeur ajoutée, y compris dans les domaines qui dépendent de la technologie de haute précision.

A cet égard, il a souligné que le Maroc est l'un des partenaires africains les plus importants de la Suisse dans le domaine commercial, et qu'il  travaille  au transfert de certaines unités industrielles suisses en Asie vers le Maroc, compte tenu de sa situation géographique proche de l'Europe (Suisse) et aussi parce qu'il jouit de la stabilité politique et de la sécurité.

 
Concernant le nouveau modèle de développement du Royaume, le Président de la Chambre de Commerce Suisse au Maroc a salué ce projet prometteur qui définit l'ambition nationale et propose une voie de changement crédible et réalisable, soulignant que la Suisse sera aux côtés du Royaume pour l'execution de ce nouveau modèle de développement au vu des relations solides qui les unissent ainsi que du niveau distingué de leurs relations commerciales, ainsi que de la confiance mutuelle entre les deux pays, expliquant que « les axes prioritaires, les projets et les paris futurs sont pleinement cohérents avec le Priorités suisses qu'il  souhaite  mettre en œuvre au Maroc."

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 03 Octobre 2022

Nizar Baraka lance les travaux d’extension du port de Jebha au profit de 300 pêcheurs et de leur famille

Dimanche 02 Octobre 2022

Feuille de route du tourisme: Des chiffres et des lettres

Samedi 01 Octobre 2022

Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required