Politique Tout voir

Le Collectif Démocratie et Libertés demande à Macron de «contribuer à clore le dossier du Sahara marocain»

Le Collectif Démocratie et Libertés demande à Macron de «contribuer à clore le dossier du Sahara marocain»

 

Le Collectif Démocratie et Libertés vient d’adresser une lettre ouverte au président français Emmanuel Macron, qui assure actuellement la présidence de l’Union européenne, au sujet de la «reconnaissance de la marocanité du Sahara par l’Union européenne».

 

L’intégralité de la lettre


«Monsieur le Président de la République, 
 

En ce début d'année 2022, vous prenez la présidence de l'Union Européenne pour un mandat de six mois. A ce titre, le Collectif Démocratie et Libertés, acteur de la société civile qui existe depuis vingt ans au Maroc et qui œuvre pour la démocratie et les libertés individuelles, vous souhaite beaucoup de réussite dans les défis que vous allez relever au cours de ce mandat. 

En tant que Marocains, nous serions heureux que vous puissiez utiliser ce mandat pour contribuer à clore le dossier du Sahara marocain, en amenant les pays de l’UE à prendre une décision qui s'impose à tous aujourd'hui, à savoir la reconnaissance par l'UE de la marocanité du Sahara, à l'instar de celle des Etats Unis d'Amérique en 2020. Les agressions verbales de l'Algérie ces derniers mois ne sont pas rassurantes, beaucoup de guerres ont commencé à la suite d'incidents non voulus. 

Monsieur le Président, comme vous le savez, tout ce qui arrive en Afrique du Nord a des retombées sur l'UE. Une guerre provoquerait un exode massif vers les pays européens, source de problèmes politiques, économiques et humains des deux côtés de la Méditerranée. C'est pourquoi une reconnaissance de la marocanité du Sahara par l'Union Européenne s'impose, pour désamorcer un conflit dont les retombées pourraient déstabiliser aussi bien le Maghreb que l'UE. Loin de porter préjudice à l'Algérie, une telle reconnaissance offrirait des opportunités de développement socio-économiques pour toute la région. 

Monsieur le Président, en tant qu'association de défense des libertés, nous sommes particulièrement soucieux du sort des Marocains sahraouis qui sont parqués dans les camps de Tindouf et retenus contre leur gré depuis plus de quatre décennies, sans aucun respect du droit international, ni de leurs droits individuels et dans des conditions inhumaines. 

Monsieur le Président, nous comptons sur votre leadership reconnu sur le plan international et votre vision géopolitique qui sont des atouts pour convaincre les autres membres de l’UE de la portée majeure que la Marocanité du Sahara aura sur la paix dans la région.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République française, l’expression de notre respectueuse considération».

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 20 Mai 2022

Développement durable : Le ministère la Transition énergétique et l'AFD s'allient

Vendredi 20 Mai 2022

France: L’Elysée dévoile la composition du nouveau gouvernement

Vendredi 20 Mai 2022

Justice: Nouveaux rebondissements dans l’affaire Omar Raddad

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required